Réseaux sociaux: 10% des gens déforment la réalité

La tendance est connue et elle est même chiffrable, selon Kaspersky Lab, qui... (Photo Karen Bleier, archives AFP)

Agrandir

Photo Karen Bleier, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

La tendance est connue et elle est même chiffrable, selon Kaspersky Lab, qui estime ainsi qu'une personne sur dix «déforme la réalité sur les réseaux sociaux afin d'amener davantage de visiteurs à aimer leurs publications». Une course au «like» qui est, pour beaucoup, le reflet de leur «popularité» supposée sur les réseaux sociaux.

Un phénomène plus masculin que féminin, puisque 24% des hommes et seulement 17% des femmes «craignent que, si peu de visiteurs aiment leurs publications, leurs amis pensent qu'ils ne sont pas "populaires"».

Et dans cette course à la popularité, les hommes sont prêts à aller plus loin que les femmes: ils sont 14% à envisager de publier des informations gênantes sur leurs collègues ou patron, 12% à pouvoir le faire sur leurs amis et même 9% à être prêts à publier une photo dénudée d'eux-mêmes, contre respectivement, 7%, 6% et 5% des femmes. La quête de popularité à tout prix.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer