L'infonuagique plus coûteuse que prévu

L'infonuagique ou «cloud» se révèle plus cher que prévu pour les entreprises... (PHOTOS.COM)

Agrandir

PHOTOS.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'infonuagique ou «cloud» se révèle plus cher que prévu pour les entreprises françaises, avec un coût de 1,46 milliard d'euros par an, selon une étude européenne publiée lundi par Sungard Availability Services.

Cette somme représente «les coûts de maintenance du nuage additionnés aux coûts non planifiés», selon l'étude.

«Les attentes étaient très fortes sur l'infonuagique, mais cela s'est finalement traduit par un stress supplémentaire», a déclaré à l'AFP Thierry Ghenassia, directeur général et commercial pour la France, la Belgique et le Luxembourg de Sungard Availability Services, un prestataire de services pour la gestion des infrastructures des entreprises.

«L'après-transition vers le nuage, qui se traduit par des coûts cachés et des problèmes associés a provoqué une migraine post-infonuagique», relève l'étude.

Les entreprises françaises attendaient avant tout du stockage en ligne «une maîtrise des dépenses (48%), une sécurité accrue (45%) et un avantage compétitif (41%). La maîtrise des dépenses est également la première attente au Royaume-Uni(64%), en Irlande (62%) et en Suède (60%).

Mais certaines ont déchanté. Si 47% des entreprises françaises ont constaté une réduction des coûts, 43% estiment avoir échoué sur ce point. 53% ont constaté une amélioration de la sécurité, contre 37% qui font le constat inverse.

Enfin, l'accroissement de l'avantage compétitif a été atteint pour 46%, mais n'a pas été perçu pour 35% des entreprises françaises sondées.

Les raisons? «Une complexité liée à la multiplication des prestataires et des infrastructures. Le marché français du Nuage apparait donc plus éclaté et plus complexe à gérer, ce qui pousse de nombreuses entreprises déçues du nuage à vouloir reprendre le contrôle en revenant à des infrastructures physiques», relève l'étude.

«Le Nuage est une très bonne solution, tempère Thierry Ghanassia, mais ce n'est qu'un atout dans une palette d'outils que l'on avait déjà». «Cela montre le besoin d'hybridité», en référence à la nécessaire coexistence d'infrastructures traditionnelles avec le stockage en ligne.

L'étude européenne, intitulée «Cloud Hangover», a été réalisée en février 2015 par le cabinet Vanson pour Sungard Availability Services. 400 interviews ont été conduites auprès de décideurs informatiques de 150 entreprises britanniques et 150 françaises (100 grands comptes et 50 PME comptant entre 500 et 100 employés), 50 entreprises suédoises et 50 irlandaises.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer