France: les paris sportifs en ligne flambent au Mondial

Les appareils mobiles sont de plus en plus... (Photo d'archives)

Agrandir

Les appareils mobiles sont de plus en plus utilisés pour miser sur le sport.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre-Marie GIRAUD
Agence France-Presse
PARIS

Davantage de paris et des nouveaux joueurs : le marché français des paris sportifs connait depuis le début du Mondial le 12 juin une activité soutenue qui dépasse les prévisions les plus optimistes, selon une enquête de l'AFP menée auprès des opérateurs.

Ainsi, 163 millions d'euros de paris ont été pris en France dans les réseaux physique et en ligne lors des 48 matchs de cette première phase du Mondial au Brésil.

Avant le début de la compétition, les opérateurs de paris sportifs tablaient sur un chiffre d'affaires global de 240 millions d'euros pour l'ensemble du Mondial, un montant qui devrait donc être largement dépassé.

La Française des Jeux (FDJ), première de la classe, a déjà enregistré 100 millions d'euros de paris dans les 25 000 points de vente de son réseau et sur internet, a dit vendredi à l'AFP Christophe Blanchard-Dignac, PDG de la FDJ. C'est «beaucoup mieux que prévu», commente-t-il.

Le record des mises a été établi par la FDJ à l'occasion de la rencontre France-Equateur (4,7 millions d'euros) pour une moyenne de 2 millions d'euros par match, a précisé Christophe Blanchard-Dignac. La rencontre Algérie-Russie a réuni 2,9 millions d'euros, ce qui la place au 8e rang des rencontres les plus suivies par les parieurs.

Chez les onze opérateurs de jeux en ligne agréés, l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) a relevé, entre l'ouverture de la compétition, le 12 juin, et le jeudi 26 juin compris, 63 millions d'euros pariés sur les 48 matchs pour une moyenne de 1,3 million d'euros par match.

«Nous sommes très contents de ce démarrage», souligne Isabelle Andrès, directrice générale de Betclic Everest group, leader du marché des paris sportifs en ligne en France. «Nous détenons sur le Mondial 37 % de part de marché et 38 % des joueurs», annonce-t-elle à l'AFP.

Betclic a d'ailleurs battu son record de recrutement avec 45 000 nouveaux joueurs, ajoute Isabelle Andrès, «alors que nous nous étions fixés l'objectif de 40 000 nouveaux joueurs pour ce Mondial».

Via mobile ou tablette

Au PMU, on se félicite d'une «part de marché au-delà de 27 % sur les matchs de l'équipe de France» qui dit «profiter à plein de son statut de partenaire des Bleus pour asseoir une part de marché à plus de 25 %».

Depuis le début de la compétition, précise le PMU à l'AFP, «pmu.fr a conquis 40 000 nouveaux parieurs, dont plus de 10 000 ont ouvert leur compte les jours des matchs de l'équipe de France».

Le PMU dit par ailleurs «avoir rassemblé des enjeux records» sur les matchs de l'équipe de France qui sont aux trois premières places des rencontres ayant suscité le plus de mises depuis le début de la compétition. Ainsi Equateur-France devient-il le meilleur match des Bleus en termes de paris sportifs et figure au deuxième rang des plus gros matchs sur pmu.fr depuis l'ouverture du marché en 2010, juste derrière Espagne-Italie en finale de l'Euro 2012.

Quant au petit nouveau de la classe, Winamax, entré il y a moins d'un mois dans la course, il a déjà largement dépassé ses prévisions dès la fin de la première partie de la Coupe.

«Nous avons déjà atteint notre objectif de 5 % de part de marché des paris sportifs en ligne que nous nous étions fixés pour la première année», a dit à l'AFP Alexandre Roos, président de Winamax.

Autre tendance relevée par les opérateurs, l'utilisation de plus en plus importante du mobile (iphone, tablette) pour miser. Ainsi au PMU, on note que depuis le début du Mondial, près de 42 % des mises enregistrées sont placées via un mobile ou une tablette.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer