La protection des marques en péril sur internet

Les deux portails russes, Yandex et Mail.ru, sont... (Photo Archives AP)

Agrandir

Les deux portails russes, Yandex et Mail.ru, sont largement dominants en Russie, loin devant leurs équivalents américains comme Google ou Yahoo!, mais bénéficient d'une audience confidentielle hors de l'ex-URSS.

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
GENÈVE

La forte expansion des noms de domaine internet pourrait avoir un impact sur la défense des droits de propriété intellectuelle dans l'espace internet, a averti lundi l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

«Nous sommes confrontés à cette extraordinaire expansion», a déclaré Francis Gurry, directeur de cette agence de l'ONU, dont l'une des tâches est la lutte contre le cybersquattage, soit le fait d'enregistrer des noms de domaines correspondant à une marque avec l'intention de le revendre ensuite à leurs ayant-droits.

«Les propriétaires des marques sont très inquiets quant à l'impact que cette expansion sur leur système de marques», a ajouté M. Gurry.

Ouvrir l'internet à des noms de domaines autres que .com ou .org, ou .net a été présenté par l'Icann (Internet corporation for assigned names and numbers), le régulateur mondial d'internet, comme le plus grand défi du web depuis sa création.

Il y a eu pendant longtemps 22 noms de domaine génériques, dont .com et .net représentent la part du lion.

Mais, selon l'Icann, la forte expansion d'internet avec 2 milliards d'usages, surtout en Asie, demande la mise en place de nouveaux noms de domaine.

Environ 1600 nouveaux noms de domaine sont apparus, dont 160 ont été déposés dans différents bureaux d'enregistrement.

«La possibilité de faire mauvais usage des noms de marques augmente de façon exponentielle», a déclaré M. Gurry, ajoutant qu'enregistrer un nom de domaine est actuellement une procédure automatique, bon marché, qui ne prend que quelques secondes, et qui surtout ne prévoit pas de filtres pour examiner s'il n'y pas une marque correspondante portant le même nom.

Selon M. Gurry, l'élargissement des noms de domaine a pour but de faciliter l'usage d'internet.

En 2013, l'OMPI a dû arbitrer 2585 plaintes déposées par des propriétaires de marques pour cybersquattage, concernant 6191 noms de domaines.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer