Exclusif

Transit: nouvel outil pour suivre les autobus de la STM

Samuel Vermette, cofondateur et président de Transit, et Guillaume... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Samuel Vermette, cofondateur et président de Transit, et Guillaume Campagna, cofondateur et chef des technologies

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La jeune entreprise montréalaise Transit lance aujourd'hui une mise à jour qui permettra aux usagers de la Société de transport de Montréal de voir en temps réel la position de certains autobus, un concept sur lequel travaille elle-même la STM depuis quatre ans.

Transit est une application mobile offerte sur iOS et Android qui permet à ses utilisateurs de prévoir des trajets en transports en commun. Elle se décrit notamment comme « la plus importante application dédiée aux transports en commun aux États-Unis » et elle est fonctionnelle dans plus de 125 régions, de Chicoutimi à Nairobi.

Avec sa nouvelle version lancée aujourd'hui, elle veut miser sur les « plusieurs dizaines de milliers d'utilisateurs quotidiens » qui lui font confiance à Montréal pour fournir des données que la STM peine toujours à récolter et rendre publiques.

Environ 85 % des sociétés de transport dont Transit affiche les renseignements lui offrent des données en temps réel sur la position de leurs équipements. Ce n'est toutefois pas le cas de la STM, qui a pourtant signé il y a quatre ans une entente avec une firme allemande pour y parvenir. Le système en question, baptisé iBus, est présentement installé dans certains autobus, mais ses données ne sont pas encore partagées.

Pour parvenir à ses fins, Transit mise donc plutôt sur ses propres utilisateurs.

Concrètement, Transit a lancé en septembre dernier une nouvelle fonctionnalité baptisée « Go ». Quand elle est activée pour un trajet, celle-ci suit la position de l'utilisateur en tout temps et peut, par exemple, lui signifier que son arrêt approche.

Mais dès sa conception, Go avait aussi pour objectif de donner une raison aux utilisateurs de Transit d'accorder à l'application le droit d'accéder à leurs coordonnées GPS. Trois mois plus tard, l'entreprise revient donc à la charge avec une autre nouveauté basée sur les données récoltées par Go.

À compter d'aujourd'hui, la position de tous les autobus à bord duquel se trouve un utilisateur de Transit ayant activé le mode « Go » sera affichée en temps réel dans l'application.

Selon Samuel Vermette, cofondateur et président de Transit, dans son état actuel, le mode Go est activé par au moins un utilisateur dans 5 % à 20 % des trajets d'autobus montréalais. La nouvelle mise à jour implante quelques nouveautés pour convaincre davantage d'utilisateurs d'activer Go et ainsi rendre la position de leur autobus accessible en temps réel.

« Quand tu vas activer Go, on va te dire combien de personnes tu aides, explique M. Vermette. Même chose quand ton trajet est terminé, tu vas pouvoir savoir combien de personnes tu as aidées à avoir accès à des coordonnées en temps réel. Ça ajoute un effet d'altruisme et, on espère, un effet d'entraînement. »

Ce service est aussi lancé aujourd'hui à Victoria, en Colombie-Britannique, où il n'y a pas non plus de service en temps réel « officiel ». Il sera éventuellement étendu à toutes les régions desservies par Transit.

« La plupart des services en temps réel sont mis à jour chaque minute ou aux trois minutes, donc notre fonctionnalité basée sur les utilisateurs va améliorer la précision même dans ces marchés », indique M. Vermette.

Transit a annoncé en septembre dernier qu'elle avait reçu un financement totalisant 2,4 millions US provenant de deux nouveaux investisseurs, les fonds américains Accel et Accomplice, et de ses premiers investisseurs Real Ventures et BDC Capital.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer