Apple s'apprête à dévoiler sa montre connectée

La montre d'Apple «est l'appareil le plus personnel... (Photo Eric Risberg, AP)

Agrandir

La montre d'Apple «est l'appareil le plus personnel que nous ayons jamais produit», avait indiqué en septembre son PDG Tim Cook.

Photo Eric Risberg, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Glenn CHAPMAN
Agence France-Presse
San Francisco

La très attendue montre connectée d'Apple, l'Apple Watch, devait être présentée lundi lors d'un «évènement» organisé dans le fief californien du groupe à la pomme, qui veut s'imposer sur un marché où plusieurs de ses concurrents sont déjà présents.

Apple Watch: notre couverture en direct à 13h

Tim Cook, le directeur général d'Apple, devrait introduire cette montre vers 13h00 dans la salle même où avait été lancé l'iPad, le dernier nouveau produit du groupe en 2010. La conférence, qui sera retransmise en direct sur internet, sera le premier grand lancement sans l'emblématique patron Steve Jobs, décédé en 2011.

Cette montre, dont des photos ont été publiées dans l'édition en kiosque du magazine Vogue, «est l'appareil le plus personnel que nous ayons jamais produit», avait indiqué en septembre M.Cook. «Je ne peux vivre sans», avait-il ajouté.

Experts, presse spécialisée, et même... concurrents, tous espèrent que l'Apple Watch sera l'objet «magique», qui va enfin donner un coup d'accélérateur au marché des objets connectés. Ce dernier peine à décoller malgré un foisonnement d'objets intelligents.

«Les montres connectées ont pour l'instant rencontré un succès mitigé, ce qui suggère que les objets connectés ont besoin d'un produit +magique+ pour être adoptés» par le grand public, confie Cathy Boyle, analyste chez eMarketer. Selon elle, l'Apple Watch serait celui-ci d'autant qu'Apple peut compter sur des inconditionnels de son écosystème.

De 340 à 10 000 dollars

Comme d'ordinaire, Apple a donné peu de détails sur cette montre connectée, mais nombreux sont ceux qui s'attendent à ce que le groupe de Cupertino mise sur le design. Le cadran devrait être carré et l'écran tactile. En septembre dernier, le groupe avait parlé de deux formats.

L'Apple Watch serait déclinée en trois modèles, dont l'Apple Watch Sport - le modèle sportif considéré comme l'entrée de gamme - et l'Apple Watch Edition, la version de luxe. Cette dernière devrait posséder un boîtier en or jaune ou rose de 18 carats, des cristaux de saphir et des bracelets haut de gamme.

Les acheteurs auraient la possibilité de personnaliser leur montre en choisissant le bracelet et en customisant l'écran d'accueil.

Cette montre disposerait d'une foultitude de fonctionnalités destinées à différents usages. L'Apple Watch disposerait par exemple de commandes vocales, il serait possible de recevoir des appels téléphoniques, des messages, on pourrait mesurer sa condition physique, consulter la météo, bref elle sera une extension de l'iPhone auquel elle sera connectée.

Les prix de ce nouvel accessoire de mode, qui sera commercialisé à partir du mois d'avril, devraient débuter à 349 dollars aux États-Unis. Le chiffre de 10 000 dollars est avancé pour le modèle de luxe.

Comme avec tous les gadgets connectés, Apple est aussi attendu sur l'autonomie de sa montre: ce serait cinq heures d'autonomie en utilisation, ce qui correspondrait à la plupart des montres intelligentes déjà commercialisées, selon les experts.

Selon le Wall Street Journal, le géant informatique aurait demandé à ses sous-traitants en Asie de produire au premier trimestre 5 à 6 millions d'exemplaires de l'Apple Watch.

Le cabinet de recherche Strategy Analytics, qui parie sur le succès de l'Apple Watch, projette des ventes de 15,4 millions d'unités à travers le monde en 2015, ce qui garantirait une part de marché de 55%.

Les analystes d'ABI Research sont plus prudents et prévoient 13,77 millions d'unités vendues, soit moins de la moitié du marché.

Cathy Boyle estime que pour s'imposer, l'Apple Watch devrait «offrir davantage d'options que le simple fait de permettre aux consommateurs d'économiser les secondes que prend le fait de sortir un smartphone de la poche ou d'un sac».

Le segment des montres connectées est en effet déjà bien occupé par les fabricants sud-coréens Samsung (Gear) et LG (G Watch et G Watch R), par le japonais Sony (SmartWatch) ainsi que par la start-up Pebble (Pebble Time).

Motorola, qui a été acheté par le géant chinois Lenovo l'année dernière, a également conçu une montre intelligente (Moto 360), et Huawei (Huawei Watch), un autre fabricant chinois, a dévoilé la sienne au Congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone ce mois-ci.

Pour l'instant, les horlogers traditionnels n'ont pas répondu à cette effervescence.

Apple pourrait aussi annoncer lundi une actualisation de son système d'exploitation mobile iOS et une nouvelle version de l'iPad, selon les analystes.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer