• Accueil > 
  • Techno > 
  • Actualités 
  • > L'empire de Google et Android continue de s'étendre avec les téléviseurs 

L'empire de Google et Android continue de s'étendre avec les téléviseurs

Une série de grands fabricants ont annoncé au... (Photo Brett Gundlock, Archives Bloomberg)

Agrandir

Une série de grands fabricants ont annoncé au salon d'électronique de Las Vegas cette semaine qu'Android serait le «cerveau» de toute une série de modèles connectés.

Photo Brett Gundlock, Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Glenn CHAPMAN
Agence France-Presse
LAS VEGAS

Android, le système d'exploitation mobile du géant internet américain Google dominant sur le marché des téléphones intelligents, semble désormais étendre son emprise à une nouvelle génération de téléviseurs intelligents.

En dévoilant leurs nouvelles gammes ultra-haute définition cette semaine au salon d'électronique grand public International CES de Las Vegas cette semaine, une série de grands fabricants ont aussi annoncé qu'Android serait le «cerveau» de toute une série de modèles connectés.

«Toutes nos télévisions en 2015 opéreront sous la nouvelle plateforme Android TV», a ainsi indiqué le directeur d'exploitation du groupe japonais Sony, Mike Fasulo.

«Android est un système d'exploitation tellement largement accepté dans l'espace mobile; vous pouvez profiter des contenus de votre smartphone, de votre tablette et de votre téléviseur de manière uniforme», a-t-il fait valoir pour justifier ce choix.

Les télévisions Android de Sony donneront accès à des jeux, des applications et d'autres contenus numériques dans la boutique en ligne Google Play.

Outre Sony, un autre fabricant japonais, Sharp, et le géant néerlandais de l'électronique Philips prévoient pour le milieu d'année des téléviseurs Android, a indiqué pour sa part Hiroshi Lockheimer, un vice-président de Google en charge de l'ingénierie, sur un blogue du groupe.

«Quand nous avons lancé Android avec un seul téléphone en 2008, nous n'aurions jamais imaginé que nous pouvions connecter plus d'un milliard de personnes», a-t-il commenté.

Android, que Google autorise toute une série de marques à utiliser gratuitement, fait en effet désormais fonctionner plus de 80% des téléphones intelligents vendus dans le monde, et a acquis également une part de marché importante dans les tablettes informatiques.

«Et maintenant nous travaillons étroitement avec tout un écosystème de partenaires dans la télévision --des fabricants d'appareils, des fournisseurs de services, et des fabricants de puces-- pour réimaginer le salon», a ajouté M. Lockheimer.

Google a lancé Android TV, une version adaptée de son système d'exploitation, en fin d'année dernière. Le géant internet avait déjà commencé à avancer ses pions dans la télévision à travers des décodeurs; mais les modèles de téléviseurs à venir auront le logiciel Android intégré, et ne nécessiteront plus qu'une seule télécommande.

Ils permettront aussi d'utiliser des fonctions comme la recherche vocale, ou encore une synchronisation automatique permettant de basculer des contenus depuis un téléphone intelligent ou une tablette pour les regarder sur le plus grand écran de télévision.

Des concurrents 

Android a tout de même des concurrents dans le domaine de la télévision connecté, à commencer par son partenaire de longue date dans les téléphones intelligents, Samsung.

Le géant électronique sud-coréen va commencer cette année à faire fonctionner ses téléviseurs connectés avec son propre système d'exploitation, Tizen, initialement lancé pour des appareils mobiles.

«Samsung a échoué à réduire sa dépendance à Android dans les smartphones en 2014», commente Thomas Husson, un analyste du cabinet de recherche Forrester.

Il souligne que Samsung, qui peut s'appuyer sur la force de sa marque dans l'électronique grand public et les appareils pour la maison»,  pourrait ainsi «être en train d'utiliser la porte de derrière pour dominer la prochaine bataille informatique, qui se passe dans les objets connectés».

Il prévient toutefois que Samsung aura besoin pour cela de davantage de contenus, de partenaires et de développeurs de services, afin d'améliorer l'écosystème de Tizen.

Un autre groupe sud-coréen, LG, a annoncé pour sa part au CES une nouvelle version du système d'exploitation webOS qu'il utilise sur ses propres téléviseurs connectés, et a dit vouloir étendre son usage à d'autres appareils.

Le groupe japonais Panasonic a choisi pour sa part de s'allier à la fondation Mozilla, dont il compte utiliser le système d'exploitation Firefox sur ses téléviseurs.

Les analystes jugent les systèmes d'exploitation mobiles populaires, comme Android ou encore iOS utilisé sur l'iPhone d'Apple, particulièrement bien placés pour servir de plateformes à la multitude d'objets connectés en train de faire leur apparition, et qui sont appelés à constituer «l'internet des objets».

«C'est un défi de faire fonctionner l'internet des objets», estime toutefois Ross Rubin, analyste chez Reticle Research. Mais «un point d'accès est certainement le smartphone qui est toujours avec vous».




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer