La France, première victime européenne des cyberattaques «avancées»

Avec les cyberattaques 'avancées', les hackers viseraient les... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Avec les cyberattaques 'avancées', les hackers viseraient les industries les plus stratégiques d'Europe.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

L'Allemagne, l'Angleterre, la Suisse et la France ont été les pays les plus visés en Europe en 2013 par les cyberattaques dites «avancées», selon un rapport du groupe américain de sécurité informatique FireEye publié mercredi.

Ces quatre pays concentrent à eux seuls 71% des infections détectées en Europe et identifiées comme étant des APT (pour «advanced persistent threat» en anglais), soit des attaques très ciblées, particulièrement sophistiquées, et dont les auteurs disposent de moyens et de temps pour arriver à leurs fins.

Les gouvernements et leurs services arrivent en tête des activités ciblées, devant la finance, la santé et l'industrie pharmaceutique, les télécommunications et les nouvelles technologies. «Les trois premiers représentent plus de 50% des APT détectées», souligne FireEye.

Le rapport se base sur des données recueillies dans le monde entier à partir de 40 000 cyberattaques.

«Avec les attaques 'avancées', les hackers mettent rapidement en action leurs opérations visant les industries les plus stratégiques d'Europe, nous devons désormais nous détourner des moyens de défense traditionnels qui ne peuvent gérer et stopper ce type de menaces grandissant», a estimé Paul Davis, vice-président en Europe de FireEye, cité dans le communiqué.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer