La Chine tire les ventes mondiales de téléphones intelligents

Au total, 281,5 millions de téléphones intelligents ont... (Photo Jason Lee, Archives REUTERS)

Agrandir

Au total, 281,5 millions de téléphones intelligents ont été écoulés par leurs fabricants sur les trois premiers mois de l'année, dont 40% à destination de la Chine.

Photo Jason Lee, Archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Les ventes mondiales de téléphones intelligents  ont été tirées par le marché chinois au premier trimestre, selon des estimations mercredi du cabinet de recherche IDC.

Au total, 281,5 millions de téléphones intelligents ont été écoulés par leurs fabricants sur les trois premiers mois de l'année, dont une part record de 40% à destination de la Chine, selon IDC.

Les ventes totales sont en hausse de 28,6% sur un an, mais en baisse de 2,8% comparé au quatrième trimestre 2013.

Ramon Llamas, un analyste d'IDC, rappelle dans un communiqué que les ventes de téléphones intelligents  se replient traditionnellement en début d'année après les ventes de Noël.

Pour lui, «la petite différence» enregistrée cette année «signale une demande solide, tirée par les marchés émergents, les appareils à bas prix, et la prolifération des réseaux de quatrième génération» (4G), permettant la transmission plus rapide de quantités de données plus élevées.

«Le visage du marché des smartphones change rapidement pour refléter la montée de son plus gros marché, la Chine», souligne une autre analyste d'IDC, Melissa Chau. Les ventes dans ce pays ont profité selon elle du nouvel An chinois, du début du déploiement d'un réseau 4G par China Mobile et de l'arrivée chez cet opérateur, le premier du pays, de l'iPhone d'Apple.

Le groupe à la pomme a d'ailleurs enregistré un premier trimestre record, dépassant pour la première fois la barre des 40 millions d'unités vendues (à 43,7 millions).

Sa croissance sur un an reste toutefois la plus faible parmi les cinq premiers fabricants mondiaux, et sa part de marché a en conséquence baissé, à 15,5% contre 17,1% il y a un an et 17,9% au quatrième trimestre.

IDC souligne que la question désormais est de savoir quand Apple, numéro deux du marché, se décidera à lancer des modèles à plus grand écran, un marché sur lequel beaucoup de ses concurrents se sont engouffrés.

Devant lui, le groupe sud-coréen Samsung reste «le numéro un incontesté» avec 85 millions de téléphones intelligents vendus en trois mois, soit «davantage que les quatre fabricants suivants réunis», souligne IDC. Sa part de marché atteint 30,2%, contre 31,9% un an auparavant et 28,8% au quatrième trimestre.

Plus loin derrière les deux poids lourds, les Chinois Huawei et Lenovo s'adjugent respectivement 4,9% et 4,6% du marché, avec 13,7 et 12,9 millions de téléphones intelligents vendus. Le Sud-Coréen LG arrive en cinquième position avec 4,4% du marché et 12,3 millions d'appareils.

Pour l'ensemble de cette année, IDC vise une croissance des ventes mondiales de 19,3% à 1,2 milliard d'unités.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer