IBM songe à vendre ses usines de semi-conducteurs

Les usines de semi-conducteurs d'IBM fabriquent notamment des... (Photo Focke Strangmann, Archives AP)

Agrandir

Les usines de semi-conducteurs d'IBM fabriquent notamment des puces pour ses serveurs haut de gamme ainsi que pour des clients extérieurs.

Photo Focke Strangmann, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe informatique américain IBM est en discussions pour vendre ses activités de fabrication de semi-conducteurs, avec son compatriote Globalfoundries faisant figure de favori, indique jeudi le Wall Street Journal en citant des sources proches du dossier.

IBM a aussi eu des discussions à ce sujet avec le fabricant de semi-conducteurs taïwanais TSMC, qui a jeté l'éponge, et avec le géant américain des puces Intel, mais Globalfoundries semble le candidat le plus intéressé, précise le journal.

Globalfoundries est une société basée en Californie mais financée en majorité par des capitaux émiratis. Elle a repris les usines de puces dont le groupe américain AMD s'était séparé en 2009.

Les usines de semi-conducteurs d'IBM fabriquent notamment des puces pour ses serveurs haut de gamme ainsi que pour des clients extérieurs.

Les sources du Wall Street Journal évoquent un prix entre 1 et 2 milliards de dollars, mais précisent que le contrôle futur d'une série de brevets représente un point épineux dans les négociations, dont l'aboutissement ne semble pas imminent.

IBM vient déjà d'annoncer en janvier la cession de ses serveurs d'entrée de gamme pour 2,3 milliards de dollars au groupe d'électronique chinois Lenovo, qui avait aussi repris ses activités de fabrication de PC en 2005.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer