Grigor Dimitrov remporte les Finales de l'ATP

Grigor Dimitrov soulève son trophée, dimanche à Londres.... (PHOTO AP)

Agrandir

Grigor Dimitrov soulève son trophée, dimanche à Londres.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sam Johnston
Associated Press
Londres

Le talent de Grigor Dimitrov l'a mené à portée de sa plus importante victoire en carrière, mais il a eu besoin de plus que ça pour la décrocher.

Dimitrov a mis la main sur le titre des Finales de l'ATP, dimanche, après avoir pris la mesure du Belge David Goffin 7-5, 4-6, 6-3 lors du match de championnat.

«Je sentais que j'avais eu une bonne force mentale pendant toute l'année, a indiqué Dimitrov. Quand mon corps me permet de bien me préparer, j'ai l'impression que j'ai un avantage sur n'importe quel joueur. Ce sont les moments pour lesquels j'élève mon jeu.»

Ce n'était pas l'affrontement entre Roger Federer et Rafael Nadal que les partisans attendaient, mais ceux qui étaient présents pour la finale en ont eu pour leur argent. Il s'agissait de la plus longue finale de l'histoire du prestigieux tournoi depuis le retour du format à trois sets, en 2008.

Le Bulgare, sixième tête de série, a mis un terme à la rencontre après deux heures et 31 minutes de jeu. Ce duel a surpassé de 12 minutes celui entre Roger Federer et Jo-Wilfried Tsonga en 2011.

Dimitrov a remporté ses cinq affrontements à l'O2 Arena pour devenir le premier tennisman à gagner les Finales de l'ATP à sa première participation depuis 1998, quand l'Espagnol Alex Corretja avait triomphé à Hanovre, en Allemagne.

«J'étais un peu fatigué, a fait savoir Dimitrov, qui avait battu Goffin mercredi. J'ai dû jouer des matchs contre de bons adversaires. Je savais que David allait essayer quelque chose de nouveau. Il devait être agressif afin de ne pas me laisser jouer mon style.»

Goffin a préservé trois balles de match alors qu'il était au service, mais Dimitrov a gardé son sang-froid, convertissant sa deuxième opportunité alors qu'il était au service.

En atteignant la finale, Dimitrov était déjà assuré de terminer la saison au troisième rang mondial. Goffin grimpera quant à lui au septième échelon mondial, soit son meilleur classement en carrière.

«Je ne veux pas trop m'emballer parce que j'ai bien fait, maintenant que je suis le troisième joueur mondial, a dit Dimitrov. Évidemment, un de mes objectifs reste de remporter un tournoi du Grand Chelem. Ç'a toujours été un de mes rêves.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer