Eugenie Bouchard réussit sa rentrée

Eugenie Bouchard a facilement remporté son match de... (Photo Eduardo Munoz, Reuters)

Agrandir

Eugenie Bouchard a facilement remporté son match de premier tour, mardi, aux Internationaux des États-Unis.

Photo Eduardo Munoz, Reuters

(New York) Eugenie Bouchard ne pouvait rêver de meilleure entrée en matière, mardi, aux Internationaux des États-Unis. La Québécoise, septième favorite du tournoi, a facilement écarté la Biélorusse Olga Govorstsova (117e), 6-2 et 6-1, sous un soleil de plomb sur le court du stade Louis-Armstrong.

«Le premier match est toujours difficile en Grand Chelem et je suis vraiment contente de ce résultat, contente d'avoir brisé la glace, a reconnu Bouchard en conférence de presse. J'ai pu imposer mon jeu en étant agressive du fond du terrain de façon à la soumettre à beaucoup de pression.»

Bouchard a été particulièrement solide au service, réussissant 72% de ses premières balles et 76% des points quand elle le faisait. Elle n'a accordé que trois balles de bris, toutes défendues, alors qu'elle a réussi quatre bris en six occasions. Au total, le match n'a duré que 59 minutes.

La victoire permet surtout à Eugenie d'oublier (et de faire oublier...) une période marquée par des défaites hâtives à la Coupe Rogers, à Cincinnati et à New Haven. «Les dernières semaines n'ont pas été faciles pour moi, a-t-elle convenu mardi. J'aurais aimé disputer plus de matchs, mais cela n'a pas été possible, et des blessures m'ont parfois empêchée de m'entraîner.

«Ce n'est pas la préparation que j'aurais voulue pour ce tournoi, mais il n'y a pas vraiment de recettes pour bien préparer un tournoi du Grand Chelem. Quand je revois ma saison, je constate que c'était toujours différent en arrivant dans les grands tournois et que cela ne m'a pas empêchée d'y obtenir de bons résultats.»

La confiance est donc de retour, d'autant que les blessures ne semblent plus la perturber. «Cela fait plusieurs semaines que je ne me suis pas sentie aussi bien, a-t-elle assuré. Depuis quatre ou cinq jours, je n'ai plus de douleurs au genou et à la cuisse, ce qui m'a permis de m'entraîner comme j'en avais besoin.»

Des objectifs modestes

Bouchard s'est toutefois montrée réaliste. «Je ne veux pas regarder trop loin. Je suis maintenant assurée de pouvoir jouer un autre match aux Internationaux et cela me suffit. Cela dit, j'ai encore cette confiance en moi. Je sais que si je joue comme j'en suis capable, je pourrai bien faire. Les dernières semaines ont toutefois été un combat et je préfère ne pas me fixer d'objectifs précis.»

D'autres le font toutefois à sa place, à commencer par le public new-yorkais, qui l'a vite adoptée et qui avait envahi le stade Louis-Armstrong mardi après-midi. «Le public est vraiment excité ici, il peut même devenir un peu envahissant, comme ça m'est arrivé l'autre jour quand je mangeais», a raconté Eugenie.

«Mais j'adore l'ambiance et toute l'énergie qu'elle nous procure. Si je pouvais changer une chose au tennis, je laisserais les spectateurs prendre encore plus de place, être plus près de l'action et être encore plus bruyants, comme c'est déjà un peu le cas ici!»

Des statistiques impressionnantes

Eugenie Bouchard a déjà remporté plus de victoires cette saison en quatre tournois du Grand Chelem (17 victoires, 3 défaites) que dans les 10 autres tournois qu'elle a disputés (16 victoires, 14 défaites).

Une fiche remarquable, qu'elle pourrait encore améliorer aux Internationaux des États-Unis.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer