Un match sans histoire pour Milos Raonic

Le Canadien Milos Raonic n'a jamais été inquiété... (Photo Ben Curtis, AP)

Agrandir

Le Canadien Milos Raonic n'a jamais été inquiété contre l'Australien Matthew Ebden, mardi, à Wimbledon.

Photo Ben Curtis, AP

(Wimbledon) Trois petites manches. Une heure trente-cinq minutes de jeu. Une seule balle de bris sur son service, qu'il a sauvée de toute façon. Bref, un match de premier tour sans histoire, et ce n'est pas le vainqueur Milos Raonic qui va s'en plaindre.

Établi huitième tête de série à Wimbledon, le Canadien de 23 ans a gagné mardi son match de premier tour contre l'Australien Matthew Ebden, 85e au monde, en trois manches de 6-2, 6-4 et 6-4. Raonic a servi 30 as, contre 2 pour son adversaire, qui n'a jamais gagné un match en carrière à Wimbledon.

«J'ai bien joué, considérant que c'était mon premier match, a dit Raonic. Mon jeu était solide dans les moments où il avait besoin de l'être. J'ai bien servi, je lui ai mis plus de pression. J'étais capable de bien retourner et de faire les choses que je voulais faire quand je prenais le contrôle du point.»

Complexe, le gazon

Avec son service canon - l'un des meilleurs, sinon le meilleur du circuit - , on serait porté à croire que Raonic est avantagé sur le gazon rapide de Wimbledon, mais la réalité est plus complexe. Et ses résultats passés au All England Club en font foi: en trois participations en carrière à Wimbledon, il n'a jamais fait mieux que le deuxième tour - il a perdu contre des joueurs hors du top 60 au cours des deux dernières années.

«Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le gazon n'est pas sa meilleure surface. Il lui faut encore 2 ou 3 ans pour bien s'adapter au gazon, mais attention, il pourrait causer des surprises dès cette année», a expliqué Louis Borfiga, vice-président du développement de l'élite à Tennis Canada.

Le principal intéressé ne s'inquiète ni de ses résultats passés à Wimbledon ni de sa défaite à son seul match préparatoire officiel sur gazon cette année contre la 120e raquette mondiale, à Halle. «Je ne peux pas jouer plus mal qu'à Halle, a indiqué Raonic. L'an dernier à Wimbledon, j'avais des difficultés avec mon jeu et j'étais au milieu d'un changement d'entraîneur.»

Sous la supervision de ses entraîneurs Ivan Ljubicic et Ricardo Piatti, il s'est entraîné plus qu'à l'habitude sur les terrains du All England Club avant le début du tournoi. «Sur le gazon, un manque de concentration peut être crucial pour déterminer l'issue d'un match, car les choses peuvent se dégrader rapidement, a expliqué Raonic. Je suis aussi plus prêt à juste me battre si je ne joue pas mon meilleur tennis un jour donné.»

Plusieurs experts désignent Raonic comme le cinquième favori du tournoi, après le quatuor de tête Djokovic-Nadal-Federer-Murray. Le réputé chroniqueur de tennis de Sports Illustrated Jon Wertheim le voit en demi-finale. Le mois dernier, à Roland-Garros, Roanic a franchi une étape importante de sa carrière en atteignant son premier quart de finale en Grand Chelem. «Il y a beaucoup de matchs difficiles à gagner avant d'en arriver là, dit-il. Je sais que je peux mieux jouer. Mon but est de jouer de mieux en mieux et de continuer à gagner des matchs.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Eugenie Bouchard évite le piège Daniela Hantuchova

    Tennis

    Eugenie Bouchard évite le piège Daniela Hantuchova

    Eugenie Bouchard n'était pas satisfaite de son entrée en scène à Wimbledon. Mais la 13e tête de série a évité le piège que lui a tendu le... »

  • La double vie de Frank Dancevic

    Tennis

    La double vie de Frank Dancevic

    Il y a longtemps que le tennis n'est plus seulement l'affaire de la noblesse européenne qui l'a inventé, mais le sport garde néanmoins quelques... »

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer