Le Barça vient de l'arrière pour battre l'Atletico 2-1

Luis Suarez a joué les héros pour les... (PHOTO AP)

Agrandir

Luis Suarez a joué les héros pour les siens mardi soir.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Barcelone

Luis Suarez a inscrit deux buts en deuxième demie et le FC Barcelone est venu de l'arrière pour vaincre l'Atletico de Madrid 2-1 lors du premier match de cette série aller-retour en quarts de finale de la Ligue des champions de l'UEFA, mardi.

Fernando Torres a ouvert la marque dès la 25e minute pour l'Atletico, mais il est rapidement passé de héros à zéro en effectuant deux tacles dangereux qui ont entraîné son expulsion à la 35e.

Dans l'autre match aller des quarts de finale à l'affiche, la tête d'Arturo Vidal fut suffisante pour procurer une courte victoire de 1-0 au Bayern de Munich contre Benfica.

L'Atletico a repoussé les attaques constantes des Catalans jusqu'à ce que Suarez ne créé l'égalité en profitant d'une chance en or à la 63e minute.

Suarez a ensuite donné les devants au FC Barcelone à la 74e, lorsqu'il refilé le ballon à Dani Alves avant de rediriger habilement de la tête la passe transversale du défenseur brésilien derrière le gardien Jan Oblak.

«Le carton rouge décerné à Torres fut déterminant parce que tout le monde connaît son talent», a dit Suarez après avoir inscrit ses septième et huitième filets cette saison en Ligue des champions.

Cette victoire est survenue trois jours après que le Real Madrid eut mis un terme à la séquence record de 39 matchs sans défaite du Barça en l'emportant 2-1 au Camp Nou.

À Munich, Vidal a frappé dès la deuxième minute. Il a habilement redirigé le ballon de la tête, de la zone des cinq mètres, après avoir été accroché par Juan Bernat.

Par la suite, le milieu de terrain chilien a obtenu la plupart des chances de marquer de son équipe. Les défenseurs portugais ont muselé Robert Lewandowski et Thomas Müller, les deux meilleurs attaquants munichois.

Lewandowski a raté une occasion rêvée de sceller l'issue de la rencontre dans les dernières minutes, lorsqu'il a choisi de décocher une passe vers Philipp Lahm plutôt que de tirer dans une cage béante.

«Nous avons obtenu de nombreuses chances de marquer. Nous nous rendrons maintenant à Lisbonne avec l'intention de gagner la partie, en marquant un ou deux buts supplémentaires», a déclaré l'entraîneur-chef du Bayern Pep Guardiola, après avoir dirigé son 150e match à la barre du prestigieux club de la Bundesliga.

Le Bayern tente d'atteindre le carré d'as pour une cinquième année consécutive, tandis que Benfica, le meneur du championnat portugais, espère participer aux demi-finales pour la première depuis 1990.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer