Arsenal, Chelsea et Rome passent au tour suivant

Un triplé d'Olivier Giroud (au centre) a mené... (PHOTO AFP)

Agrandir

Un triplé d'Olivier Giroud (au centre) a mené Arsenal à la victoire.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tales Azzoni
Associated Press
Madrid

Arsenal a gardé sa meilleure performance pour la fin en phase de groupe de la Ligue des Champions, passant en ronde des 16 en battant Olympiakos 3-0.

Chelsea a aussi progressé avec un gain de 2-0, contre FC Porto.

Dans un clan anglais comme dans l'autre, on cherchait à éviter le sort réservé à Man U, écarté mardi.

Rome a nivelé 0-0 face à BATE Borisov, en faisant juste assez pour devancer Bayer Leverkusen au deuxième rang de leur groupe.

Leverkusen a fait match nul 1-1 à domicile contre un Barcelone déjà qualifié. Lionel Messi a fait mouche pour une 80e fois en Ligue des Champions.

Gent a avancé au tableau en s'imposant 2-1 aux dépens de Zenit St-Pétersbourg 2-1, déjà qualifié. Le résultat a éliminé Valence.

Dans le groupe E, Messi a contrôlé une belle remise d'Ivan Rakitic avant de marquer en 20e minute, peu avant la réplique de Javier Hernandez (23e).

«Nous avons eu nos chances de gagner, a dit l'entraîneur de Leverkusen, Roger Schmidt. C'est un résultat bien décevant.»

Dans le groupe F, un triplé d'Olivier Giroud a mené Arsenal à la victoire. Le Français a logé le ballon derrière le gardien lors des 29e, 49e et 67e minutes. Une nulle aurait fait passer Olympiakos à l'étape suivante.

Les vainqueurs du groupe, Bayern Munich, ont battu le Dinamo Zagreb 2-0, grâce aux réussites de Robert Lewandowski.

Dans le groupe G, Chelsea a bénéficié d'un but contre son propre camp (Ivan Marcano, 12e), puis Willian a doublé l'avance 40 minutes plus tard.

Dynamo Kiev, deuxième du groupe, a pu avancer en l'emportant 1-0 contre Maccabi Tel Aviv, en Ukraine. Le match se déroulait sans partisans, la sanction pour des attaques racistes venant de supporters, en octobre.

Dans le groupe H, Gent est passé en phase éliminatoire grâce aux buts de Laurent Depoitre et Danijel Milicevic. Un revers aurait eu le même effet, car Lyon a battu Valence 2-0.

«Ils ont mieux joué et nous n'avons pas d'excuse, a dit le nouvel entraîneur de Valence, Gary Neville. Nous n'avons que nous-mêmes à blâmer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer