L'Impact confirme l'embauche de Samuel Piette

L'entraîneur-chef de l'Impact Mauro Biello, Samuel Piette et... (Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Impact Mauro Biello, Samuel Piette et le directeur technique de l'équipe Adam Braz.

Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

L'Impact a confirmé jeudi ce qui circule depuis plusieurs jours à Montréal: l'embauche du milieu de terrain québécois Samuel Piette, après un transfert permanent du club espagnol CD Izarra.

Le footballeur de 22 ans a signé un pacte de deux ans et demi avec le onze montréalais, assorti d'une année année d'option pour la saison 2020.

La signature de ce contrat par l'international canadien vient mettre fin à une folle période de quelques semaines.

«J'ai vécu des mois assez mouvementés avec la Gold Cup, mais également le match (amical contre Curaçao) ici, à Montréal, a déclaré celui dont l'acquisition sera confirmée après la réception de son certificat de transfert international et son examen médical. Ces matchs ont pu faire en sorte que je montre ce dont je pouvais faire. Ça a été une bonne vitrine pour moi, ce que je n'avais pas en Espagne. Je suis content des retombées de ce tournoi.»

Le milieu défensif, qui a amorcé les quatre matchs du Canada à la Gold Cup, ne ressent pas de pression supplémentaire d'avoir signé avec le club de son enfance, lui qui est natif de Le Gardeur, en banlieue nord-est de Montréal.

«Pas vraiment. J'arrive ici un peu comme un nouveau joueur. Je suis jeune et je viens d'Europe: je m'amène ici sans pression, a-t-il dit du complexe d'entraînement du club. C'est certain qu'en tant que Québécois, j'aurai peut-être davantage d'attention de la part des médias, mais ça ne m'a jamais dérangé.

«L'Impact c'est le club avec lequel je voulais jouer quand j'avais 10-11 ans. Aujourd'hui, c'est devenu réalité et j'en suis très content.»

Un besoin

Pour l'entraîneur-chef Mauro Biello, l'arrivée de Piette vient combler des lacunes en milieu de terrain.

«Nous avions besoin de ses qualités, a-t-il souligné. Il apporte une certaine expérience d'Europe. Une maturité également, comme on l'a vu avec ses performances à la Gold Cup. Comme il a grandi ici, il apporte également un sentiment d'appartenance à cette équipe, mais à cette ville également. C'est très important.»

L'entraîneur croit que Piette pourrait même être disponible dès samedi, face à l'Orlando City SC.

«Je pense que oui. Il va s'entraîner (jeudi et vendredi). On le savait qu'il s'en venait avec nous; il ne s'agissait que de finaliser les choses. On savait qu'on niveau de sa condition, il ne suffisait que de maintenir un certain niveau. Il y a 10 jours, il jouait en Gold Cup. Son rythme est là, sa condition physique est là. On l'a amené ici pour qu'il nous aide maintenant.»

Piette a disputé un total de 46 matchs en troisième division espagnole au cours des deux dernières années, dont 32 avec le CD Izarra la saison dernière. Il s'était joint au Deportivo La Coruña, en 2014, et a joué en prêt avec le Racing de Ferrol durant la saison 2015-2016. Il avait précédemment évolué en Allemagne, en 2013 et 2014, avec le club Fortuna Düsseldorf, jouant deux matchs en Division 2. Bundesliga et 31 matchs avec l'équipe jeunesse du club.

Piette a joué son soccer amateur au Québec avec le FC Boisbriand, avant de rejoindre le FC Metz en France, de 2009 à 2012.

Au niveau international, Piette a récolté deux passes décisives en 35 matchs avec l'équipe nationale canadienne, dont 21 départs. Il a fait ses débuts internationaux le 3 juin 2012, à l'âge de 17 ans. Il a pris part à la dernière Gold Cup de la CONCACAF, sa troisième participation consécutive à ce tournoi.

Il a aussi porté les couleurs du Canada avec les sélections des moins de 17, 20 et 23 ans, et a disputé la Coupe du monde des moins de 17 ans, en 2011.

Pas de renforts supplémentaires

L'arrivée de Piette constitue en quelque sorte la fin des emplettes du directeur technique Adam Braz.

«La fenêtre est ouverte pour encore une semaine, mais je ne pense pas qu'on va accueillir un autre joueur international, a-t-il précisé. C'est certain que la fenêtre de transactions est aussi ouverte jusqu'à mercredi prochain. Nous nous concentrons exclusivement sur la rencontre de samedi, mais après ce match, il nous restera quand même quelques jours pour évaluer notre effectif.»

Est-ce que quelques-uns de ses joueurs pourraient quitter?

«Pas nécessairement, mais on va voir après le match contre Orlando au sein de la MLS. Je suis certain que toutes les équipes vont passer des coups de fil pour voir ce qui est possible.»

L'Orlando City SC rendra visite à l'Impact samedi, à 19h30.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer