Gerard Piqué assure que Neymar reste au FC Barcelone

Neymar (à droite) est au coeur d'un retentissant... (Photo archives AFP)

Agrandir

Neymar (à droite) est au coeur d'un retentissant feuilleton depuis la semaine dernière. Gerard Piqué (à gauche) a jeté de l'huile sur le feu aujourd'hui.

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme RASETTI
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La saga de l'été «Neymar au Paris SG» a peut-être connu son dénouement, à moins qu'il ne s'agisse que d'un énième épisode: Gerard Piqué, indéboulonnable défenseur du FC Barcelone, a assuré dimanche que Neymar n'allait pas répondre aux sirènes parisiennes.

Avec deux petits mots, Piqué, époux à la ville de la chanteuse colombienne Shakira, a enflammé les réseaux sociaux: son «Se queda» («Il reste») en légende d'une photo le montrant bras dessus bras dessous avec son coéquipier brésilien, tout sourire, a fait exploser les compteurs.

Trois heures après sa publication, la photo totalisait plus de 526 000 «likes» sur Instagram, plus de 77 000 «retweets» et 135 000 «likes» sur Twitter, sans compter les commentaires de supporters du Barça soulagés et ceux des fans du Paris SG oscillant entre fatalisme et défiance.

Est-il bien informé? Fait-il de l'intox? Piqué a joué à fond son rôle de défenseur et de leader du vestiaire barcelonais, même s'il n'en est pas le capitaine, héritant même dans le quotidien sportif Marca du surnom de «Presidente Piquenbauer».

Le transfert le plus cher de l'histoire (222 millions d'euros pour la clause libératoire et un salaire annuel de 30 millions d'euros, sans compter des intéressements à certaines activités commerciales du propriétaire du PSG, Oryx Qatar Sports Investments) aura-t-il lieu?

Annoncé dans les jours à venir?

Le quotidien français Le Parisien assure lundi matin que «le transfert du siècle» pourrait être finalisé dans les jours à venir: «la star brésilienne souhaite toujours rejoindre le club parisien qui règle les derniers détails financiers».

Idem dans L'Équipe, qui évoque «un dernier gros obstacle»: trouver un montage financier qui rende réalisable ce transfert hors-norme».

Alors que les deux équipes sont en stage de préparation aux États-Unis depuis une semaine et jusqu'à la semaine prochaine, la chaîne de télévision sportive américaine ESPN affirme également que le mégatransfert aura lieu.

Citant une source proche du joueur, elle assurait dimanche que Neymar ne savait pas pourquoi Piqué avait posté cette photo et ce message, affirmant qu'il restait.

Selon ESPN, Neymar et son père, qui est aussi son agent, ont donné leur accord au PSG pour un contrat portant sur quatre années.

Il ne faut pas compter sur le principal intéressé pour en savoir le plus.

Samedi après son récital contre la Juventus Turin (2-1) ponctués de deux buts éblouissants, il a quitté le stade, près de New York, en sacrifiant à quelques égoportraits, mais en ignorant les questions de la presse.

Alors qu'il avait mis lui-même le feu aux poudres vendredi avec une photo le montrant, allongé sur l'herbe, en pleine réflexion, il a posté depuis un cliché de lui habillé d'un maillot du Barça, la tête et deux doigts tournés vers le ciel.

Discussion avec Messi et Suarez

Son entraîneur Ernesto Valverde a balayé après la victoire contre la Juve un départ de sa star: «Nous voulons que Neymar reste avec nous (...) On connaît sa valeur sur le terrain et on sait ce qu'il apporte dans le vestiaire».

La presse de Barcelone, les quotidiens Mundo Deportivo et Sport en tête, rapportait dimanche que Lionel Messi et Luis Suarez avaient eu une discussion avec Neymar qui aurait convaincu le buteur de la Seleçao de rester.

Radio Catalunya 1 était plus réservée dimanche et voyait la piste parisienne prendre du crédit.

Il reste plus d'un mois avant la fin du mercato estival (31 août), assez pour mettre en place le montage financier très complexe de ce transfert sans précédent, satisfaisant le franc-jeu financier édicté par l'UEFA. Ou pour assister, comme en 2016, à un revirement de Neymar qui avait flirté avec le Paris SG, avant de signer un nouveau contrat avec le Barça.

Comme l'a espéré lui-même Unai Emery, l'entraîneur parisien, samedi soir, «on regarde toujours les joueurs qui peuvent nous aider».

Entre fausses pistes, rumeurs et emballement des réseaux sociaux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer