• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Les Whitecaps veulent éviter les erreurs face à l'Impact 

Les Whitecaps veulent éviter les erreurs face à l'Impact

Dominic Oduro (7) tente de s'éloigner de Kendall... (PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Dominic Oduro (7) tente de s'éloigner de Kendall Waston lors du match du 29 avril.

PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joshua Clipperton, Bill Beacon
La Presse Canadienne
Vancouver et Montréal

Les Whitecaps de Vancouver sont impatients de corriger la fausse note de l'an dernier au Championnat canadien.

Le club était à quelques minutes de la conquête d'un deuxième titre national consécutif lorsque le Toronto FC a réussi un but tardif après une erreur défensive pour surprendre les Whitecaps et remporter la finale aller-retour de manière dramatique.

« Nous avons gâché l'occasion, a déclaré Robinson, entraîneur-chef de Vancouver. C'était désolant. »

Les Whitecaps ont l'occasion de commencer à faire amende honorable au tournoi de 2017, mardi soir, quand l'Impact de Montréal sera de passage au stade BC Place pour la première étape de leur demi-finale. Le match retour aura lieu à Montréal, le 30 mai.

Les deux clubs ont signé des victoires convaincantes en MLS pendant le week-end : les Whitecaps ont triomphé 2-0 du Sporting de Kansas City, meneur de l'Association Ouest ; l'Impact a pour sa part disposé des Timbers de Portland 4-1.

Les Whitecaps présentent un dossier de 5-5-1 en MLS jusqu'ici cette saison, ce qui leur confère le sixième rang dans l'Ouest. L'Impact occupe le 10e rang dans l'Est avec un palmarès de 3-4-4.

« Évidemment, la victoire [samedi] nous met en confiance, a reconnu l'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello, avant le départ de l'équipe pour Vancouver. Nous essayons lentement de jouer à notre niveau. Ç'a été un peu mouvementé, mais la Coupe canadienne est importante. »

Après avoir présenté la même formation lors de cinq matchs consécutifs, les Whitecaps vont apporter quelques ajustements contre l'Impact au beau milieu d'une séquence très occupée.

« Ce n'est pas un secret que je vais accorder du repos à quelques gars, a poursuivi Robinson. Des joueurs auront l'opportunité de se faire valoir. 

« Quand vous obtenez une telle opportunité, il vous faut la saisir. »

Les équipes sont tenues d'aligner au moins trois Canadiens dans le tournoi de cette année, qui verra le Toronto FC rendre visite au Fury d'Ottawa de l'USL, une ligue de deuxième division, pour le match aller dans l'autre demi-finale.

Le gagnant du titre canadien était qualifié directement pour la Ligue des champions de la CONCACAF au cours des dernières années. Mais une modification du format du tournoi à compter de 2018 signifie que Toronto devra soit gagner de nouveau la couronne nationale ou venir à bout du vainqueur de 2017 lors d'un match éliminatoire au BMO Field en août pour se qualifier.

Pour ce qui est des joueurs canadiens, les Whitecaps pourraient faire confiance aux milieux de terrain Russell Teibert et Alphonso Davies, âgé de 16 ans, un résident permanent en processus d'obtention de sa citoyenneté canadienne, mardi. L'Impact pourrait miser sur le gardien Maxime Crepeau et le milieu de terrain David Choinière.

« C'est difficile cette année, a déclaré Biello. Nous devons faire le voyage à Vancouver et c'est un mardi au lieu d'un mercredi, une journée de moins. 

« Il y aura des changements. Nous y allons avec l'intention d'obtenir un résultat qui nous donnera une chance de gagner lors du match retour. »

L'attaquant Dominic Oduro de l'Impact n'a pas joué samedi et il devrait être frais et dipos si on fait appel à lui.

L'Impact a remporté le tournoi en 2013 et 2014, tandis que les Whitecaps se sont assurés leur premier titre national en 2015 avant l'improbable victoire de Toronto l'an dernier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer