• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Ligue des Champions: Manchester City gagne un match fou contre Monaco 

Ligue des Champions: Manchester City gagne un match fou contre Monaco

Manchester City a marqué trois buts en 11... (Photo PAUL ELLIS, AFP)

Agrandir

Manchester City a marqué trois buts en 11 minutes pour venir de l'arrière et l'emporter 5-3 contre Monaco.

Photo PAUL ELLIS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Douglas
Associated Press
MANCHESTER, Royaume-Uni

Les amateurs de football offensif ont été servis à souhait, mardi, alors que pas moins de 14 buts ont été marqués au cours des deux matchs à l'horaire en Ligue des Champions.

Atletico Madrid a vaincu le Bayer Leverkusen 4-2... (Photo Martin Meissner, AP) - image 1.0

Agrandir

Atletico Madrid a vaincu le Bayer Leverkusen 4-2 sur sa pelouse.

Photo Martin Meissner, AP

Manchester City a marqué trois buts en 11 minutes pour venir de l'arrière et l'emporter 5-3 contre Monaco dans un match rempli d'attaques étourdissantes, mais aussi de piètre jeu défensif des deux côtés, tandis que l'Atletico Madrid a marqué quatre buts sur la pelouse adverse dans sa victoire contre le Bayer Leverkusen.

Les Mancuniens semblaient en voie de subir un revers coûteux sur leur pelouse dans ce match aller de la ronde des 16 quand Radamel Falcao a marqué un superbe filet, son deuxième du match, pour procurer une avance de 3-1 aux visiteurs à la 61e minute de jeu.

Mais dans une fin de match à l'emporte-pièce, Sergio Aguero a inscrit son deuxième but du match pour créer l'égalité à 71e minute; John Stones a converti un corner à la 77e; et Leroy Sane a procuré un coussin de deux buts aux locaux à la 82e.

Il s'agit du match aller de la phase éliminatoire de la Ligue des Champions ayant offert le plus haut total de but de l'histoire de la compétition. Les deux équipes ont menacé de marquer à volonté en deuxième demie. Ça a été une soirée où les entraîneurs se sont arraché les cheveux, tandis que les spectateurs en redemandaient.

«C'est remarquable pour le football, a avancé l'entraîneur-chef de Manchester City, Pep Guardiola. Quand deux équipes veulent attaquer et attaquer encore, c'est merveilleux pour le football.»

Raheem Sterling avait ouvert la marque pour Manchester City à la 26e minute, mais Monaco a ensuite répliqué avec une puissance telle que la défense des locaux s'est retrouvée en lambeaux.

Falcao a d'abord égalé la marque sur une tête plongée et Kylian Mbappe a marqué sur un coup franc qui a exposé aux grands jours toute la faiblesse de la défense anglaise et permis aux Monégasques de rentrer au vestiaire avec une avance de 2-1 à la mi-temps.

Monaco aurait pu faire encore plus de dommage dans cette première demie, alors Falcao a raté un penalty qui aurait porté la marque à 3-1.

«Vous devez passer par ce genre de situations, de vous retrouver en danger et de renverser la vapeur, a ajouté Guardiola. Je lève mon chapeau aux joueurs de ne pas avoir abandonné. Nous sommes toujours dans le coup grâce à eux.»

Le match retour promet d'être tout aussi excitant, alors que Monaco devra s'assurer de mettre le même genre de pression, tout en resserrant sa défense. Il aura lieu le 15 mars.

L'Atletico tout feu, tout flamme

L'autre match au programme a aussi donné lieu à une explosion de buts, alors que l'Atletico Madrid a vaincu le Bayer Leverkusen 4-2 sur sa pelouse.

Les attaquants français Antoine Griezmann et Kevin Gameiro, avec un but et une aide, ont complété bafoué la défense du Leverkusen dans ce duel.

Saul Niguez et Fernando Torres ont complété la marque pour les Madrilènes.

Niguez a ouvert la marque dans la 17e minute quand il a évité la très peu inspirée manoeuvre défensive de Kevin Kampl sur la droite, avant de couper à l'intérieur et de décocher un tir brillant qui s'est enroulé juste en dessous de la transversale et au-dessus de Bernd Leno.

Gameiro a ensuite préparé le but de Griezmann pour porter la marque à 2-0 sur une contre-attaque huit minutes plus tard. Les locaux ont été chanceux de ne pas rentrer au vestiaire en déficit de trois buts, puisque quelques instants plus tard une attaque madrilène s'est retrouvée sur la transversale et Griezmann a forcé Leno à faire l'arrêt sur le retour.

L'Atletico a profité de tout l'Espace que lui ont procuré les Allemands.

«Nous avons joué un excellent match, a admis l'entraîneur-chef madrilène, Diego Simone. La première demie a été parfaite, intelligente, rusée.»

Karim Bellarabi a ramené Leverkusen à un but juste après la pause, mais Gameiro a redonné une priorité de deux buts à l'Atletico sur un penalty.

«Nous n'avons pas lâché et toujours cru en nous-mêmes, mais il faut admettre que l'Atletico a simplement mieux fait», a indiqué Bellarabi.

Un but contre son camp de Stefan Savic a redonné espoirs aux Allemands à la 68e minute, mais Torres est venu clore le débat avec quatre minutes à jouer.

L'Atletico disposera ainsi d'une confortable avance pour le match retour, qui aura aussi lieu le 15 mars, en Espagne.

«Nous avons invité l'Atletico à marquer en première demie, a laissé tomber le capitaine allemand Omer Toprak. Nous voulions mieux jouer en deuxième demie -nous avons mieux joué- mais malheureusement, ce n'est pas un bon résultat.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer