L'Impact perd Donny Toia et échange Johan Venegas

Donny Toia et Johan Venegas... (Photos Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Donny Toia et Johan Venegas

Photos Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Impact avait vu juste en s'attendant à perdre un joueur lors du repêchage d'expansion. Le défenseur latéral Donny Toia a été sélectionné par Atlanta United, mardi après-midi, avec le tout premier choix. Dans la foulée, le bleu-blanc-noir a regarni ce secteur de jeu en obtenant Chris Duvall et un montant d'allocation général du Minnesota United, en échange de Johan Venegas.

Quelques jours seulement après son bilan de saison, l'Impact est donc entré de plain-pied dans le jeu des repêchages et des transactions. Après le dévoilement de la liste montréalaise de protection, bien des observateurs s'attendaient à ce qu'Harry Shipp, voire Calum Mallace, prenne le chemin du Minnesota. Le club de la Géorgie a d'emblée bloqué cette perspective en jetant son dévolu sur Toia qui, a ensuite pris le chemin d'Orlando City SC par l'entremise d'un échange.

Polyvalent, il a évolué sur les deux flancs même si c'est à gauche qu'il a connu ses meilleurs moments avec l'Impact. Surtout, le joueur de 24 ans touchait un salaire de 67 500 $ en 2016, saison marquée par les blessures et par la perte de son statut de titulaire au profit d'Hassoun Camara. Obtenu lors du repêchage de dissolution de Chivas USA, il a disputé 4373 minutes de jeu lors des deux dernières saisons.

«Je me doutais qu'un de nos joueurs allait être sélectionné, a commencé par dire le directeur technique Adam Braz, en entrevue. Donny a fait un bon travail pour l'équipe. Il nous a beaucoup aidés en Ligue des champions et pendant la saison 2015 en étant un joueur responsable et fiable. Cette année, c'était un peu plus dur avec les blessures, mais on savait qu'on pouvait toujours compter sur lui.»

Le départ de Toia a rapidement été compensé par l'arrivée de Chris Duvall, un arrière droit de 25 ans qui a disputé ses trois premières saisons professionnelles avec les Red Bulls de New York. Le diplômé en sciences politiques de l'Université Wake Forest a vécu de nombreuses émotions, mardi, en étant d'abord choisi par Minnesota United, puis en étant échangé à l'Impact.

«Pour un joueur, ce n'est pas un sentiment totalement normal de voir ça, mais il est très content de se joindre à notre club, a expliqué Braz. [...] C'est un joueur qui est athlétique, qui a de la vitesse, qui est capable de bien défendre en un-contre-un et qui provient d'un style très agressif basé sur le pressing, a-t-il poursuivi en faisant allusion à la griffe de Jesse Marsch. C'est quelque chose qu'on veut essayer d'ajouter défensivement. On veut essayer, à certains moments du match, de gagner le ballon plus haut, et il nous donne une option à droite.»

Duvall a également évolué en défense centrale lorsque les Red Bulls faisaient face à une cascade de blessures, au printemps.

La fin pour Venegas

Dans cette transaction, dont les bases ont été posées avant même le repêchage, l'Impact a également reçu un montant d'allocation général «assez important». En outre, cet échange a permis à l'Impact de libérer une place de joueur international, ainsi que de réaliser une belle économie salariale.

En 2016, la rémunération garantie de Venegas s'établissait à 212 500 $, contre seulement 63 000 $ pour Duvall. Au chapitre sportif, le milieu offensif costaricain, arrivé d'Alajuelense en juillet 2015, n'a jamais confirmé les attentes malgré quelques entrées intéressantes lors des dernières séries. Venegas, pourtant très bon avec sa sélection nationale, avait déjà failli être prêté à un club portugais au cours de la saison.

«À un certain moment, c'est devenu difficile pour lui au niveau de son temps de jeu. Il est arrivé avec de l'expérience internationale, et l'objectif était qu'il soit titulaire. Certaines choses changent, en cours de route, et le rendement des autres joueurs a fait en sorte qu'il soit sur le banc, a rappelé Braz. En fin de saison, il était un remplaçant important qui était prêt à aider l'équipe. Je crois que c'est une bonne situation pour lui de se retrouver dans une équipe qui a démontré beaucoup d'intérêt. Ça va peut-être lui permettre de jouer davantage.»

Depuis 17h, mardi, les équipes de la MLS peuvent se lancer à la chasse aux joueurs autonomes. Une trentaine d'entre eux, ayant 28 ans ou plus et ayant disputé huit saisons en MLS, sont disponibles. Chez l'Impact, seuls Eric Kronberg et Dominic Oduro respectent ces deux critères. Le cas de Patrice Bernier, sans contrat, est également à suivre de près. «J'espère finaliser certaines situations dans les contrats, le plus vite possible», a conclu Braz.

Réagissez sur le blogue de soccer de Charles Dubé

Les choix d'Atlanta United

  • Donny Toia (Impact)
  • Zach Loyd (FC Dallas)
  • Clint Irwin (Toronto FC)
  • Mikey Ambrose (Orlando City SC)
  • Alec Kann (Sporting Kansas City)

Les choix de Minnesota United

  • Chris Duvall (Red Bulls de New York)
  • Collen Warner (Dynamo de Houston)
  • Mohammed Saied (Crew de Columbus)
  • Jeff Attinella (Real Salt Lake)
  • Femi Hollinger-Janzen (Revolution de la Nouvelle-Angleterre)




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer