La MLS prévoit d'utiliser l'arbitrage vidéo en 2017

L'arbitre de la MLS Robert Sibiga sortant un... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

L'arbitre de la MLS Robert Sibiga sortant un carton rouge.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La MLS prévoit d'utiliser l'assistance vidéo à l'arbitrage à partir de la saison 2017, a annoncé vendredi son président.

«Durant la première partie de la saison 2017, nous allons tester l'assistance vidéo à l'arbitrage durant les matchs», a expliqué Don Garber, lors d'une conférence de presse à la veille de la finale du Championnat 2016 entre Toronto et Seattle.

«Notre but est ensuite de l'utiliser durant la seconde partie de la saison, après le match des étoiles», le match qui oppose en juillet les meilleurs joueurs du Championnat MLS, a-t-il poursuivi.

«Lorsque cette technologie sera prête à être utilisée, cela va renforcer notre Championnat», a-t-il insisté.

«Être l'un des rares championnats dans le monde à utiliser l'arbitrage vidéo est quelque chose de très enthousiasmant», a conclu M. Garber.

L'arbitrage vidéo a été testé dans plusieurs pays, notamment aux États-Unis, mais il n'est pas encore utilisé en championnat.

L'arbitrage vidéo sera utilisé pour la première fois dans une compétition organisée par la Fifa, le Mondial des Clubs qui a débuté cette semaine à Yokohama (Japon).

Le Cosmos de New York n'intéresse pas la MLS

Le président de la MLS Don Garber a par ailleurs exclu vendredi l'arrivée dans le Championnat nord-américain du mythique Cosmos de New York, où ont notamment évolué Pelé, Franz Beckenbauer ou Johan Cruyff, dont l'avenir est menacé.

«C'est une marque très connue (...) mais il y a maintenant deux équipes à New York (les Red Bulls et New York City, ndlr), il n'y en aura pas une troisième», a expliqué M. Garber.

«Je me suis entretenu par le passé avec les gens qui ont racheté les droits sur le Cosmos, puis avec son actuel propriétaire. Ils ont pris à l'époque une décision qui leur semblait la bonne» en rejoignant la NASL, un championnat rival de la MLS, a-t-il poursuivi.

«Je leur souhaite vraiment bonne chance, car quand il y a de l'instabilité dans le soccer, ce n'est bon pour personne.»

Le Cosmos de New York, célèbre dans les années 1970, traverse une nouvelle crise grave, 31 ans après avoir cessé une première fois ses activités.

Relancé en 2011, le club a choisi de rejoindre la NASL, l'équivalent de la 2e division américaine, mais ce championnat est au bord de la faillite et trois de ses dix clubs ont décidé de rejoindre la MLS, pour l'un, l'USL - équivalent de la 3e division -, pour les deux autres.

Le Cosmos, qui a remporté le Championnat d'automne NASL mais qui a perdu beaucoup d'argent en 2016, a décidé de résilier le contrat de ses joueurs en attendant de savoir si le Championnat NASL reprendra ou de trouver un nouveau championnat.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer