L'Impact éliminé par le Toronto FC

  • Michael Bradley soulève le trophée de l'Association de l'Est après la victoire de son équipe contre l'Impact de Montréal. (Photo Chris Young, La Presse canadienne)

    Plein écran

    Michael Bradley soulève le trophée de l'Association de l'Est après la victoire de son équipe contre l'Impact de Montréal.

    Photo Chris Young, La Presse canadienne

  • 1 / 7
  • Benoit Cheyrou célèbre son but avec marque en prolongation avec son coéquipier Justin Morrow. (Photo Nathan Denette, La Presse canadienne)

    Plein écran

    Benoit Cheyrou célèbre son but avec marque en prolongation avec son coéquipier Justin Morrow.

    Photo Nathan Denette, La Presse canadienne

  • 2 / 7
  • Sebastian Giovinco est accroché par le joueur de l'Impact Patrice Bernier lors de la deuxième demie de la rencontre. (Photo Nathan Denette, La Presse canadienne)

    Plein écran

    Sebastian Giovinco est accroché par le joueur de l'Impact Patrice Bernier lors de la deuxième demie de la rencontre.

    Photo Nathan Denette, La Presse canadienne

  • 3 / 7
  • Tosaint Ricketts explose de joie après avoir compté en prolongation. (Photo Frank Gunn, La Presse canadienne)

    Plein écran

    Tosaint Ricketts explose de joie après avoir compté en prolongation.

    Photo Frank Gunn, La Presse canadienne

  • 4 / 7
  • Ambroise Oyongo fait une tête alors qu'il joue du coude avec Jozy Altidore. (Photo Nathan Denette, La Presse canadienne)

    Plein écran

    Ambroise Oyongo fait une tête alors qu'il joue du coude avec Jozy Altidore.

    Photo Nathan Denette, La Presse canadienne

  • 5 / 7
  • Jozy Altidore festoie après s'être inscrit au pointage lors de la prolongation. (Photo Nathan Denette, La Presse canadienne)

    Plein écran

    Jozy Altidore festoie après s'être inscrit au pointage lors de la prolongation.

    Photo Nathan Denette, La Presse canadienne

  • 6 / 7
  • Dominic Oduro interagit avec la foule lors de la deuxième demie de la rencontre. (Photo Nick Turchiaro, USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Dominic Oduro interagit avec la foule lors de la deuxième demie de la rencontre.

    Photo Nick Turchiaro, USA TODAY Sports

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

Le beau parcours de l'Impact de Montréal a pris fin de manière abrupte mercredi.

Benoît Cheyrou et Tosaint Ricketts ont marqué en prolongation et le Toronto FC a remporté la finale de l'Est 7-5 devant l'Impact de Montréal.

Le sommaire du match

L'Impact avait gagné le premier duel 3-2, la semaine dernière au Stade olympique. Les deux équipes ont inversé le résultat mercredi devant une salle comble de 36 000 spectateurs, qui avaient bravé la pluie, au BMO Field, forçant la prolongation.

> Charles Dubé: La passion, jusqu'à la fin...

Cheyrou a brisé l'égalité de 5-5 dans la série au total des buts à la 98e minute, quelques secondes seulement après avoir pris la place de l'étoile du TFC Sebastian Giovinco, blessé. Il a profité d'un centre parfait de Steven Beitashour pour permettre aux spectateurs de commencer à fêter.

Ricketts, un autre substitut, a ensuite fait mouche à la 100e minute et l'Impact n'a pas été en mesure de combler le retard de deux buts dans les 20 dernières minutes de la prolongation.

«C'est dur. Les gars dans le vestiaire sont très tristes, a commenté l'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello. Je pensais qu'à 3-2 (5-5 au score cumulatif), nous avions le contrôle. Nous avions un peu plus la possession du ballon et nous les avons forcés à se replier en défense. Mais ils nous ont surpris en contre-attaque et ils ont compté.»

Dominic Oduro et Ignacio Piatti avaient marqué en temps réglementaire pour l'Impact. Armando Cooper, Jozy Altidore et Nick Hagglund avaient répliqué pour le TFC, alors que les deux équipes se sont échangé l'avantage tout au long du match.

Le Toronto FC accueillera les Sounders de Seattle en finale de la Coupe MLS, le 10 décembre.

Un vieux problème est venu hanter l'Impact, alors qu'il a été victime de trois buts du TFC sur des coups de pied arrêtés. Les buts de Cooper et d'Altidore ont été inscrits après des corners de Giovinco, tandis que Hagglund a fait bouger les cordages sur un centre de Justin Morrow après un corner joué court.

«Il faut leur donner crédit, mais nous devions faire du meilleur travail sur les coups de pied arrêtés, n'a pas hésité à dire Biello. Si vous n'avez pas l'avantage au niveau de la taille, il faut utiliser son corps, être bien positionné. Ce sont les trois buts sur les coups de pied arrêtés qui les ont envoyés en finale.»

Les deux buts en prolongation ont été marqués de manière semblable, sur des centres venant de l'aile droite.

«Je pense que les buts ont été la conséquence de la domination de chaque équipe, a analysé le défenseur de l'Impact Hassoun Camara. Quand nous avions le ballon, nous les forcions à reculer. Quand ils ont appliqué de la pression, c'est là que nous avons encaissé. Nous n'avons pas su les contrer. Nous avons manqué de lucidité.»

Entre-temps, l'Impact avait trouvé le moyen de mettre un pied en finale en prenant les devants 1-0, puis en revenant à 2-2, ce qui était suffisant pour que la formation montréalaise se qualifie pour le grand match.

«Ç'a été un match très émotif, a noté le capitaine de l'Impact Patrice Bernier, avec la voix plus faible qu'à l'habitude. Il y a eu ce va-et-vient de buts. C'était une véritable montagne russe d'émotions.

«Mais je suis très fier de l'équipe. Il n'y avait pas beaucoup de monde qui nous voyait ici.»

Biello a aussi voulu offrir un message positif malgré la déception.

«Les joueurs sont vidés et c'est normal après un tel match, a-t-il déclaré. À la fin, c'est important de continuer de grandir et nous serons de retour encore plus fort la saison prochaine.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer