Arsenal met la pression sur Manchester City

Danny Welbeck a marqué le seul but du... (PHOTO BEN STANSALL, AFP)

Agrandir

Danny Welbeck a marqué le seul but du match.

PHOTO BEN STANSALL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Difficile vainqueur de Norwich (1-0), l'Arsenal de l'indéboulonnable Arsène Wenger, sifflé par une partie du public, a mis la pression sur Manchester City dans la course à la troisième place, samedi lors de la 36e journée du Championnat d'Angleterre.

Mais c'est dimanche que se jouera le match le plus important de la journée. Leicester peut écrire l'une des plus belles pages de l'histoire du soccer anglais: avec une victoire sur la pelouse de Manchester United, les Foxes peuvent décrocher leur premier titre de champion d'Angleterre.

En attendant, les Gunners de Wenger ont pris trois points d'avance dans la lutte pour la troisième place sur les Citizens, qui se déplacent à Southampton dimanche. En cas de succès mancunien, la confrontation entre les deux équipes la semaine prochaine sera décisive pour le dernier billet évitant de passer par le barrage de la C1.

Arsenal peut même regarder vers la place de dauphin occupée par Tottenham, qui n'est plus que deux points devant et qui se déplace à Chelsea lundi.

Malgré la victoire, les hommes d'Arsène Wenger n'ont pourtant pas fait grand chose pour se rassurer. Ils sont apparus en manque d'idée et Nathan Redmond (7, 42) a été le plus tranchant en contre. C'est finalement le remplaçant Danny Welbeck qui a ouvert le score juste avant l'heure de jeu (59).

Pour s'occuper, une partie du public a réclamé comme prévu le départ de Wenger, réclamé à la 12e minute: une référence aux 12 années passées par les partisans de Highbury, puis de l'Emirates, sans célébrer de titre de champion d'Angleterre.

Newcastle sort de la zone rouge

Fragilisé récemment par trop de matchs nuls, Arsenal décroche son deuxième succès en cinq rencontres seulement. Les Canaries, avec une 11e défaite en 15 sorties, restent à une inconfortable 19e place, à deux longueurs de Newcastle, désormais le premier non-relégable (17e).

La sortie de la zone rouge des Magpies après leur succès (1-0) contre un Crystal Palace (16e) peu concerné en attendant sa finale de Cup contre Manchester United (le 21 mai), est effectivement l'autre enseignement de la journée. Accroché à Stoke (1-1), Sunderland (18e) fait le chemin inverse, avec un point de retard sur le maintien.

Grâce à un penalty tardif de Jermain Defoe (90+4e), toujours vaillant à 33 ans avec 17 buts désormais, les Black Cats (18) de l'expert en maintien Sam Allardyce évitent même de peu leur deuxième défaite en huit matchs.

Newcastle, tout heureux de voir l'ancienne idole Yohan Cabaye rater un penalty (70) après la frappe splendide de Andros Townsend (59) le jour où son ancien mentor Alan Pardew revenait à St James' Park, enchaîne lui un quatrième match sans défaite. Pour la première fois depuis novembre 2014.

Au passage, le stade, comme de nombreux autres, a rendu hommage aux familles des 96 victimes mortes lors du drame d'Hillsborough en 1989, quatre jours après les conclusions d'une enquête accablante pour la police ayant conduit à la suspension d'un haut responsable.

Dans le haut du classement, West Ham a pris la cinquième place à Manchester United , grâce à sa victoire (3-0) sur la pelouse de West Bromwich Albion (13).

Grâce à un Dimitri Payet inspiré, les Hammers, invaincus désormais depuis 10 matchs et qui mettent provisoirement Liverpool (7) à quatre longueurs, se sont envolés sur un but de Cheikhou Kouyaté (3) puis un doublé de Mark Noble (45, 79).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer