Leicester se contente d'un match nul contre West Ham

Leonardo Ulloa a assuré un point à Leicester... (PHOTO ADRIAN DENNIS, AFP)

Agrandir

Leonardo Ulloa a assuré un point à Leicester grâce à son penalty converti dans les arrêts de jeu.

PHOTO ADRIAN DENNIS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Le leader Leicester, en difficulté après l'exclusion de Jamie Vardy, a été freiné par West Ham (2-2), dimanche lors de la 34e journée du championnat d'Angleterre.

Les Foxes, qui comptent désormais 73 points, ont manqué l'occasion de creuser l'écart avec leur dauphin Tottenham. Le club entrainé par Mauricio Pochettino pourrait revenir à cinq points de la tête en cas de victoire lundi soir à Stoke City.

West Ham (6e), qui avait pris l'avantage avant d'être rejoint à la cinquième minute des arrêts de jeu, peut regretter ce sixième match d'affilée sans victoire. Les Hammers ont laissé passer de très peu l'occasion de revenir à un point de Manchester United.

Servie par la réussite, l'équipe de Claudio Ranieri a pourtant joué avec le feu avant d'arracher le nul alors que ça sentait le roussi pour elle.

Mis en garde par une tête d'Emmanuel Emenike qui avait touché les deux poteaux de Kasper Schmeichel dès la 2e minute, les Foxes ont eu la bonne idée d'ouvrir le score à la 18e sur une percée de Vardy pour son 22e but de la saison. L'Anglais rejoint ainsi Harry Kane en tête du classement des buteurs.

Solide derrière et mis en confiance par ses cinq victoires sans encaisser de but, Leicester s'en est ensuite remis à sa défense mais une simulation de Vardy (56), alors qu'il était déjà averti, a tout changé.

En supériorité numérique, West Ham a accentué sa domination territoriale, concrétisée grâce à Andy Carroll (84) sur un penalty obtenu par Winston Reid, poussé dans la surface. Leicester n'avait plus encaissé de but depuis 574 minutes. Dans la foulée, une frappe limpide d'Aaron Cresswell mettait les Londoniens sur la voie royale (86).

C'était sans compter sur l'obstination du leader qui s'est à son tour procuré un penalty après une charge naïve de Carroll. Leonardo Ulloa n'a pas tremblé (90+5), sauvant ainsi l'essentiel.

Dans l'autre rencontre, Liverpool (8e) a tranquillement confirmé (2-1) à Bournemouth (13e) son exploit de jeudi contre Dortmund. Avec 10 nouveaux titulaires, les Reds ont accéléré avant la pause par Roberto Firmino (41) puis Daniel Sturridge (45). Joshua King a réduit le score tardivement (90+3).

Tenu en échec par Crystal Palace (1-1) à l'Emirates, Arsenal n'a de son côté pas réussi à déloger Manchester City du podium.

Les Gunners, qui restaient sur un 3-3 frustrant contre West Ham et un triplé de ce même Carroll, a comme souvent récidivé contre Palace.

Alexis Sanchez avait pourtant concrétisé la domination écrasante en débloquant la rencontre avant la pause (45+1) grâce à son 10e but cette saison.

Il faudra pourtant attendre pour la 500e victoire en Premier League des Londoniens puisqu'une frappe de Bolasie (82) a gâché le retour de Petr Cech.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer