Carton rouge à l'arbitre de Galatasaray-Trabzonspor

Le joueur Salih Dursun a montré un carton... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le joueur Salih Dursun a montré un carton rouge à l'arbitre de la rencontre Galatasaray-Trabzonspor, Deniz Ates Bitnel.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Istanbul

Un carton rouge adressé par un joueur de Trabzonspor à l'arbitre pour avoir exclu quatre joueurs de son équipe: le choc du Championnat de Turquie contre Galatasaray, dimanche à Istanbul, a mis une nouvelle fois en évidence les problèmes récurrents du football turc.

Le soccer turc, qui avait été secoué par un vaste scandale de matches truqués remontant à 2011, a attiré ces dernières saisons un nombre croissant de joueurs étrangers de premier plan, comme le Néerlandais Wesley Sneijder et l'Allemand Lukas Podolski, tous les deux à Galatasaray. Mais il est encore régulièrement pollué notamment par des problèmes d'arbitrage.

Dimanche, alors que Trabzonspor était déjà réduit à neuf, l'arbitre de la rencontre, Deniz Ates Bitnel, excluait à la 86e minute un troisième joueur du club de Trabzon, le défenseur belge Luis Cavanda, pour une faute commise dans la surface.

Dans la confusion qui s'ensuivait, son coéquipier Salih Dursun réussissait à chiper à l'homme en noir son carton rouge, et le lui brandissait. Une fois parvenu à s'en saisir de nouveau, l'arbitre infligeait à son tour un carton rouge à Dursun.

Selcuk Inan offrait dans la foulée la victoire au club stambouliote (2-1) en transformant le penalty.

«Ce soir, Salih Dursun a infligé un carton rouge au football turc. Ce n'est pas un signe de rébellion, c'est un signe de renaissance», a déclaré à l'issue de la rencontre le président de Trabzonspor, Muharrem Usta. «Des messages disant "Nous avons honte" nous arrivent de toute la Turquie».

Même le président de Galatasaray, Dursun Ozbek, a reconnu que l'arbitrage n'avait pas toujours été à la hauteur.

«Un carton qui était 100% justifié», titrait lundi le quotidien sportif turc Fanatik, au-dessus d'une photo de Dursun adressant le carton rouge à l'arbitre et d'une liste de six erreurs majeures de jugement commises au cours de la rencontre.

Le responsable de la commission turque de l'arbitrage Kuddusi Muftuoglu a lui-même déploré auprès de la presse la performance de Bitnel et reconnu qu'il avait commis plusieurs erreurs, évoquant une possible mise à l'écart de l'arbitre. «Nous partageons la déception de Trabzonspor. Nous récompensons les bons arbitres et nous prenons des mesures contre ceux qui échouent», a-t-il déclaré.

Le club de Trabzon a lui annoncé qu'il avait commencé à imprimer des T-shirts à l'effigie de Dursun brandissant le carton à l'arbitre, qui seront bientôt en vente dans ses boutiques.

Le geste de Dursun avait cependant déjà un précédent. En 1995, Paul Gascoigne, l'enfant terrible du foot anglais, alors joueur des Glasgow Rangers, avait montré un carton jaune à l'arbitre Dougie Smith lors d'un match du Championnat d'Écosse face à Hibernian.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer