L'Impact à l'heure des retrouvailles

Ignacio Piatti et Laurent Ciman... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Ignacio Piatti et Laurent Ciman

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans l'ombre du dossier Didier Drogba, l'Impact a démarré son cinquième camp d'entraînement en MLS, hier matin, au Stade olympique. Cette fois, c'est la stabilité qui prime avec un effectif très largement semblable à celui qui avait atteint la demi-finale d'association en novembre.

L'entraîneur Mauro Biello regarde ses protégés lors du... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

L'entraîneur Mauro Biello regarde ses protégés lors du premier entraînement de l’Impact en 2016.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Le premier jour de Fisher

Parmi les joueurs sélectionnés lors du dernier repêchage, seul Kyle Fisher a pu découvrir ses nouveaux coéquipiers. Le défenseur central a déjà gagné quelques bons points auprès de Mauro Biello même s'il est encore un peu tôt pour se faire une bonne idée sur son potentiel.

«Il m'a donné l'impression que ça fait cinq ans qu'il est là, a estimé Biello. Il communique déjà comme un vétéran. C'est un bon début, et on revoit des choses qu'on avait déjà vues au camp d'évaluation ou lors de sa dernière saison universitaire. [...] C'est quelqu'un qui peut grandir ici et qui peut même nous donner des minutes, cette année.»

De l'apprentissage pour les joueurs du FC Montréal

En raison d'une blessure, le milieu de terrain du FC Montréal Alessandro Riggi a dû faire une croix sur le début du camp. Adam Braz a dit surveiller l'évolution de l'état de celui qui a terminé au premier rang des buteurs de l'équipe, en USL, l'an dernier. Au total, six autres pensionnaires du FC Montréal participeront à la première phase du camp en Floride.

«Quand tu emmènes un joueur pour un séjour d'entraînement avec la première équipe, ce n'est pas nécessairement pour lui offrir un contrat tout de suite, a confié Braz. Mais on parle d'une progression étape par étape, et ce sera pertinent afin de montrer la différence dans la vitesse du jeu ou au niveau du physique. Ça va aussi les aider pour leur saison en USL.»

Le leadership de Reo-Coker

Ceux qui suivent l'Impact sur les réseaux sociaux ont pu constater l'influence de Nigel Reo-Coker sur ses coéquipiers. L'Anglais, qui poursuivra sa carrière en Angleterre, était l'un de ceux qui s'adressaient au groupe avant les matchs.

«Nigel était une personne charismatique, un leader et quelqu'un qui était bien apprécié du groupe, a énuméré Patrice Bernier. Il avait un bon vécu sur le terrain et une certaine expérience. [...] Même si son passage a été court, il avait une présence, et tout le monde a pu le voir à travers ses discours.»

En négociations

Au cours des dernières semaines, l'Impact n'a guère eu le choix de prospecter le marché afin de déterminer si d'autres attaquants de bon niveau étaient disponibles. Peu importe la suite des événements, l'Impact sait qu'il faudra bien préparer la succession de Drogba. Joey Saputo a mentionné que le club est toujours au stade des négociations.

«Quand il y avait la possibilité qu'il ne revienne pas, on voulait chercher un autre joueur. Grâce à nos contacts en Europe et en Amérique du Sud, on est toujours en discussions. Mais il n'existe pas d'autre Didier Drogba pour ce qu'il peut apporter à l'équipe. C'est important pour nous de planifier l'après-Drogba, à qui il reste une année de contrat.»

> Charles Dubé: L'Impact de retour sur le terrain

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer