Jamie Vardy entre dans l'histoire

Jamie Vardy a marqué dans un 11e match d'affilée.... (PHOTO RUI VIEIRA, AP)

Agrandir

Jamie Vardy a marqué dans un 11e match d'affilée.

PHOTO RUI VIEIRA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

L'attaquant de Leicester Jamie Vardy s'est emparé seul d'un record en marquant samedi lors d'un 11e match d'affilée en Premier League mais c'est finalement Manchester City qui a repris la tête aux Foxes, accrochés par Manchester United lors de la 14e journée.

Aleksandar Kolarov (à droite) célèbre son but avec... (PHOTO PAUL ELLIS, AFP) - image 1.0

Agrandir

Aleksandar Kolarov (à droite) célèbre son but avec ses coéquipiers.

PHOTO PAUL ELLIS, AFP

Après avoir mis fin à l'invincibilité de Southampton loin de ses terres (3-1), les Citizens possèdent 29 points, soit autant que Leicester et un de plus que Manchester United, qui se sont neutralisés (1-1) lors du choc qui aurait pu offrir la première place à un éventuel vainqueur.

Dimanche, Arsenal essaiera de s'imposer à Norwich pour rejoindre Leicester et Manchester City en tête du championnat.

La rencontre entre le précédent leader et son dauphin a, comme espéré, vu l'Anglais Jamie Vardy ouvrir le score (24) et inscrire un but lors d'un 11e match d'affilée. Il efface ainsi des tablettes le précédent record du Néerlandais Ruud van Nistelrooy qui datait de 2003.

Le meilleur buteur de Premier League en est désormais à 14 réalisations cette saison.

Avant de globalement dominer la deuxième période, même si David De Gea est intervenu avec brio devant Leonardo Ulloa (66), MU est parvenu à égaliser sur une tête d'un Bastian Schweinsteiger plein de métier (45).

Leicester, meilleure attaque cette saison, conforte donc ses statistiques contre la meilleure défense, qui avait tenté de surprendre avec Paddy McNair à la place de Marcos Rojo. Mais les Foxes n'ont pas réussi à offrir cette cinquième victoire d'affilée tant attendue dans les Midlands.

En face, les Red Devils, encore critiqués mercredi pour leur manque d'allant offensif contre le PSV (0-0) en C1, peuvent se réjouir d'avoir réagi alors qu'ils étaient menés. La solidité générale de l'équipe de Louis van Gaal lui permet même d'enchaîner un 10e match sans défaite, là-même où elle avait explosé (5-3) l'an passé.

Plus tôt dans l'après-midi, City a également fait valoir son pouvoir de réaction après les claques reçues contre Liverpool (4-1) et la Juventus (1-0).

L'équipe de Manuel Pellegrini s'est rapidement remise dans le sens de la marche contre les Saints (9), menés 2-0 après les réalisations de Kevin De Bruyne et Fabian Delph au bout de 20 minutes.

Sa sixième victoire d'affilée à domicile contre Southampton acquise, City n'a cependant pas trop forcé ensuite et Shane Long a profité de l'absence de quatre titulaires en puissance en défense (Joe Hart, Vincent Kompany, Pablo Zabaleta, Eliaquim Mangala) pour réduire la marque à la reprise.

Sans Graziano Pellé suspendu mais avec un bon Sadio Mané, la formation de Ronald Koeman, plus entreprenante en deuxième demie, n'a cependant pas réussi à éviter un deuxième revers d'affilée.

Un double sauvetage de Willy Caballero (62), décevant remplaçant dans le but jusque-là, a finalement réveillé City qui a repris ses distances grâce à la deuxième passe décisive du jour de De Bruyne pour Aleksandar Kolarov (70). Du coup, Pellegrini en a profité pour relancer ensuite Silva (75), plus vu depuis début octobre.

Dans les autres rencontres de l'après-midi, Crystal Palace, qui n'avait plus battu Newcastle depuis 11 matchs, a pris un malin plaisir à accabler (5-1) un peu plus les Magpies pour leurs retrouvailles avec Alan Pardew.

Pas toujours à l'aise chez eux, les Eagles (6e), notamment grâce à un doublé de son milieu Yannick Bolasié, offrent à leur entraîneur sa 100e victoire dans l'élite. Newcastle, qui a pourtant ouvert le score par Papiss Cissé, redescend lui dans la zone rouge (19).

C'est toujours mieux cependant qu'Aston Villa (20), battu (3-2) par Watford (11e) et détenteur du record du plus petit nombre de points (5) après 14 journées dans l'histoire de la Premier League.

Pour leur troisième match avec Rémi Garde à leur tête, les Villans ont été incapables d'offrir à leur entraîneur français mieux que ses premiers buts. Et encore, celui de Micah Richards était hors-jeu...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer