Le Bayern bien trop fort pour Stuttgart

Si le Bayern n'est «pas encore prêt pour... (PHOTO PETER KNEFFEL, AFP)

Agrandir

Si le Bayern n'est «pas encore prêt pour gagner la Ligue des champions» selon Pep Guardiola, il est clairement mûr pour un 4e titre national de rang inédit en Bundesliga.

PHOTO PETER KNEFFEL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BERLIN

Trois jours après avoir dominé Arsenal (5-1) en C1, le Bayern Munich a encore régalé son public par une démonstration de force face à Stuttgart (4-0), samedi, pour reprendre provisoirement sept longueurs d'avance sur Dortmund au défi dimanche du derby de la Ruhr contre Schalke.

Quatre coups de semonce d'Arjen Robben, Douglas Costa, Robert Lewandowski et Thomas Müller en première période ont permis au «Rekordmeister» d'assurer son invincibilité en championnat.

Si le Bayern n'est «pas encore prêt pour gagner la Ligue des champions» selon Pep Guardiola, il est clairement mûr pour un 4e titre national de rang inédit en Bundesliga.

«C'est dur de jouer tous les trois jours et montrer en même temps un tel mental. Mais grâce à nos joueurs, on y est parvenu jusqu'à présent, s'est réjoui Guardiola. «J'espère qu'ils garderont ce mental et cette agressivité jusqu'à la trêve hivernale puis jusqu'à la fin de saison».

Samedi, le géant bavarois était trop vite, trop haut, trop fort et clairement motivé pour effacer le souvenir de Francfort (0-0) où les hommes de Guardiola avaient buté sur le mur de l'Eintracht pour lâcher ses premiers points une semaine plus tôt.

En quarante minutes, l'attaque munichoise a fait voler en éclats la défense la plus faible de la saison: Costa filait sur la gauche pour permettre à Robben d'ouvrir la marque de la poitrine, le Brésilien doublait lui-même la mise, Lewandowski enchaînait et Müller posait la 4e banderille juste avant la pose.

L'addition aurait pu être plus lourde si le gardien Tyton n'avait pas sorti le grand jeu face aux Costa, Robben, Coman et consorts durant une seconde période où le coach catalan a permis à Holger Badstuber de renouer avec le jeu après cinq mois d'absence sur blessure.

Avec son 14e but, Lewandowski a repris la tête au classement des buteurs avec une longueur d'avance sur Pierre-Emerick Aubameyang, l'arme létale de Dortmund en vue du derby dominical contre Schalke.

Wolfsburg et Leverkusen dans le dur

Battus sur la grande scène européenne, Wolfsburg et Leverkusen ont manqué le retour aux joutes nationales à Mayence (2-1) et face à Cologne (0-2).

Wolfsburg n'a pu surmonter la sortie prématurée de Julian Draxler (13e) pas plus que Leverkusen celle de Papadopoulos (53e) alors que le score était d'un but partout.

Les «Loups» de Dieter Hecking conservent péniblement la 3e place alors que le Bayer glisse au 8e rang (17 pts) à une unité de leur vainqueur du jour.

Mönchengladbach, qui avait tenu tête à la Juve (1-1) en C1 mardi, a été freiné pour la première fois en championnat par Ingolstadt (0-0). Après six victoires de rang, la troupe d'André Schubert s'est cassé les dents sur la 2e meilleure défense de Bundesliga (9 buts encaissés).

Le club rhénan recule d'un cran (6e avec 19 points) en raison de l'entrée dans le Top-5 du Hertha Berlin, vainqueur vendredi soir à Hanovre (3-1) grâce à un tour du chapeau de Salomon Kalou.

Avec 7 réalisations, l'Ivoirien entre dans le Top-5 des buteurs tandis que son club pointe au 4e rang (20 pts) grâce à une meilleure différence de buts par rapport à Schalke.

D'autant que le club de Gelsenkirchen n'a pas les faveurs des pronostics pour le choc de voisinage à Dortmund, dont l'attaque brille de mille feux sur tous les fronts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer