Giovinco-Drogba: un duel de grands buteurs

Sebastian Giovinco et Didier Drogba... (PHOTOS PC ET LA PRESSE)

Agrandir

Sebastian Giovinco et Didier Drogba

PHOTOS PC ET LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si l'Impact et le Toronto FC s'affrontent, dimanche, avec l'un et l'autre des visées sur un meilleur classement dans l'Association de l'Est, c'est en très grande partie grâce à la tenue de leurs joueurs désignés. «Ils ont [Sebastian] Giovinco, mais on a [Didier] Drogba», a résumé Laurent Ciman sur l'un des grands duels à surveiller dans ce match à enjeu.

À Montréal, on ne présente plus le fameux effet Drogba dans la colonne des buts et dans la vie du vestiaire. Plus à l'Ouest, le petit Italien de 5 pieds 4 a souvent porté le TFC et débloqué les situations mal engagées. Cela a donné, avant la conclusion de la saison, un total de 22 buts, 15 passes décisives et quelques morceaux d'anthologie. On pense ici à ses nombreux coups francs ou à son slalom dans la défense des Red Bulls de New York, il y a 10 jours.

Contre l'Impact, y compris dans le championnat canadien, il a marqué deux fois et exécuté trois passes décisives en trois rencontres.

«Il a un centre de gravité très bas, il va être vite et il est vif sur les premiers mètres. C'est délicat quand il arrive face à toi, a dit Ciman du probable joueur par excellence de la saison. Il est aussi intelligent parce qu'il se laisse bien tomber. Mais c'est en équipe qu'on va devoir le contrer. Si on ne lui laisse pas d'espace, il va être frustré et il y aura moyen de prendre avantage sur lui.»

«Non seulement il marque des buts, mais il peut en créer également, a ajouté Evan Bush. Il a connu un match un peu plus tranquille contre Columbus, [samedi dernier], mais un joueur de sa trempe connaît rarement deux matchs de cette nature. On sera prêts à l'affronter.»

Le gardien de l'Impact est dans le vrai. Le joueur de 28 ans a connu seulement trois périodes de deux matchs au cours desquelles il n'a ni marqué ni offert la dernière passe. Au total, il a été impliqué dans près de 65% des buts inscrits par le club ontarien, deuxième meilleure attaque de l'Association.

Enfin de l'enjeu en saison régulière

Le TFC et l'Impact sont habitués à se rencontrer en fin d'année. Mais, cette fois, l'enjeu dépasse le simple plaisir de vaincre ou de nuire à un gros rival. Dans le coin rouge, la deuxième place est toujours en vue alors que, dans le coin bleu, le troisième échelon - avec l'avantage du terrain en matchs de barrage - constitue le plus beau scénario. Il ne faut pas écarter la possibilité que les deux équipes se retrouvent, en barrages, en milieu de semaine prochaine.

«Les joueurs sont très motivés, car ils savent ce que veut dire ce match contre Toronto et les implications pour les séries, a souligné Mauro Biello. C'est un match intéressant pour nous et un retour à la maison après une longue séquence à l'étranger. C'est important d'avoir une bonne performance. On ne pense pas à qui on veut affronter après. C'est sûr que Toronto est devant nous et, l'important, c'est le match à domicile qu'on aimerait avoir en séries.»

Suivant ce raisonnement, Biello devrait aligner une équipe très proche de celle qui a battu le Revolution de la Nouvelle-Angleterre. Tous les matchs décisifs dans cette lutte aux séries débuteront à la même heure, dimanche (17h).

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer