L'Impact aura un oeil sur Orlando

Si l'Orlando City FC ne gagne pas contre... (Photo Reinhold Matay, USA Today)

Agrandir

Si l'Orlando City FC ne gagne pas contre le New York City FC ce soir, l'Impact aura officiellement validé sa place en séries éliminatoires.

Photo Reinhold Matay, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Impact s'entraînera sur le terrain synthétique du Gillette Stadium aujourd'hui, à 17 heures. Après la courte séance, les Montréalais retourneront à leur hôtel et mangeront tous ensemble. Et après? «Je ne mentirai pas, après peu tout le monde regardera le match d'Orlando, probablement à l'hôtel», a prédit Dominic Oduro.

La raison est simple: si le club floridien ne gagne pas contre New York City ce soir, l'Impact aura officiellement validé sa place en séries. Il y aura probablement une petite célébration, mais rien de trop faste. Après tout, les Montréalais sont autant concentrés sur la situation d'Orlando que sur celles des clubs les précédant, au classement. Même s'ils sont figés à la sixième place depuis de longues semaines, ils peuvent notamment doubler le Revolution de la Nouvelle-Angleterre en cas de victoire, samedi.

> Consultez les classements de la MLS

«Il faut être conscients qu'on va sur la route contre une bonne équipe et sur du synthétique. Il y a une réalité qui fait que l'on ne doit pas bruler les étapes, a tempéré Wandrille Lefèvre. On n'est pas encore qualifiés pour les séries et on verra si on l'est parce que les autres font une erreur. Nous, on doit aller là-bas pour, avant tout, accrocher une place en séries. On ne va pas se jeter n'importe comment parce qu'on doit grimper au classement.»

De retour en bleu

Lors du dernier entraînement à Montréal, hier, et en l'absence de Laurent Ciman, suspendu samedi, Lefèvre était associé à Victor Cabrera en défense centrale. Le numéro 55 avait retrouvé ses couleurs traditionnelles, en bleu, après avoir porté le rouge de la sélection canadienne pour la première fois. Celui qui a récemment obtenu sa citoyenneté canadienne a même été titularisé face au Ghana, en milieu de semaine.

«Je ne connaissais à peu près personne, il fallait m'intégrer, apprendre à connaître le monde et me faire connaître. Et pour cela, il n'y a rien d'autre que la réalité du terrain, a-t-il souligné. Si tu démontres que tu performes sur le terrain, tu deviens légitime aux yeux du groupe. À ce niveau, ça s'est très bien passé.»

Mauro Biello dispose de davantage de munitions que lors du dernier match au Colorado. Le milieu de terrain Johan Venegas devrait ainsi se retrouver sur le côté droit. En attaque, Anthony Jackson-Hamel pourrait-il obtenir quelques minutes, samedi? Cela dépendra probablement du résultat d'Orlando et, donc, de l'utilisation de Didier Drogba.

S'il a peu joué cette saison - 156 minutes en huit apparitions - Jackson-Hamel a trouvé un certain rythme de match avec l'équipe nationale des moins de 23 ans qui a tout juste raté une qualification olympique. «Je me suis bien senti. C'était des matchs de qualité avec un bon niveau et de la compétition. Surtout avec l'enjeu, c'était bien d'enchaîner les matchs», a-t-il commenté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer