Arsenal domine Manchester United

Alexis Sanchez s,est offert un douché face aux... (PHOTO CARL RECINE, REUTERS)

Agrandir

Alexis Sanchez s,est offert un douché face aux Red Devils.

PHOTO CARL RECINE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Arsenal, auteur d'un début de match supersonique et autoritaire contre Manchester United (3-0), double son adversaire à la différence de buts et devient le nouveau dauphin de Manchester City, dimanche à l'issue de la 8e journée de Premier League.

Chahutés depuis leur défaite contre l'Olympiakos mardi, les Gunners ont profité de la venue de Red Devils fatigués pour montrer leur bon visage. Celui qui, avec 16 points, leur permet de s'intercaler sur le podium entre les deux clubs mancuniens, avec deux de moins que City et autant que United.

Pour cela, les Gunners ont démarré en fanfare. Dans un jour faste, Mesut Özil a ainsi permis à Alexis Sanchez d'ouvrir le score dès la 6e minute avant de doubler lui-même la mise la minute suivante.

Asphyxiés, les Red Devils ont ensuite laissé le Chilien des Gunners de s'offrir un doublé dès la 20e minute.

Après son triplé à Leicester il y a une semaine (5-2), un but en C1 contre les Grecs (3-2), cela fait désormais six buts pour le diesel sud-américain.

Encore une fois préféré dans l'axe à Olivier Giroud, Theo Walcott a fait preuve d'altruisme avec deux passes décisives.

Les Londoniens ont ensuite levé un peu le pied et joué par intermittences, mais il n'y avait pas besoin d'en rajouter. MU, encore dans les cordes, a attendu le coup tactique de Louis van Gaal à la pause et le remplacement d'un défenseur par un milieu offensif pour relever, un peu, la tête.

Première en championnat depuis 2011

En pointe, Anthony Martial a eu une balle de but (45), mais il est tombé sur un Petr Cech autrement plus inspiré que David Ospina mardi. Juste histoire qu'Arsène Wenger, attaqué pour ses choix récents, comprend que ces deux-là sont d'un métal différent.

Dans le dur en C1, les Londoniens enchaînent donc en championnat et cautérisent leurs plaies au meilleur moment, avant la trêve internationale.

D'autant qu'ils n'ont pas été habitués à le faire contre MU, qu'ils n'avaient pas battu en championnat depuis mai 2011, même s'ils avaient commencé au printemps à retrouver des couleurs avec une victoire à Old Trafford en Coupe, puis un nul en Premier League.

Avec les Gunners, c'est toujours le même débat, eux qui ont battu MU deux fois, City et Chelsea une fois en 2015. Pour peu qu'ils défendent et se montrent réguliers, il y a une place à prendre en haut du classement.

Après quatre victoires d'affilée, les Mancuniens retombent eux dans un trou, alors que Luis Van Gaal doit faire avec pas mal de défections, notamment en défense.

Devant, Juan Mata et Martial, nettement plus en forme qu'un Wayne Rooney dans le creux depuis plusieurs semaines, auraient pu faire plus.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Liverpool congédie son entraîneur

    Soccer

    Liverpool congédie son entraîneur

    Trop tôt ou trop tard? Liverpool et ses propriétaires américains ont surpris dimanche, en limogeant après huit journées leur entraîneur Brendan... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer