Supercoupe: rude retour sur terre pour le Barça

Lionel Messi a été bien muselé tout au... (Photo Alvaro Barrientos, AP)

Agrandir

Lionel Messi a été bien muselé tout au long du match.

Photo Alvaro Barrientos, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Le FC Barcelone a été balayé 4-0 vendredi à Bilbao en Supercoupe d'Espagne aller, au terme d'un match cauchemardesque qui devrait marquer les esprits et empêcher les Catalans, sauf improbable retournement, d'engranger un sextuplé de trophées en 2015.

Un lob splendide de près de 50 mètres signé Mikel San José (13e) et un triplé d'Aritz Aduriz (53e, 62e, 68e sur penalty) ont permis à l'Athletic de terrasser l'équipe barcelonaise, qui rêvait d'un nouveau titre après avoir raflé le triplé Liga-Coupe-Ligue des champions au printemps puis la Supercoupe d'Europe mardi.

L'opération reconquête lors du match retour lundi prochain au Camp Nou s'annonce déjà hypothétique pour un onze pourtant présenté comme le meilleur d'Europe ces derniers mois.

Impossible de reconnaître le Barça triomphant du printemps dans l'équipe fébrile et inefficace qui a perdu pied au Pays basque. Les Catalans ont au passage subi leur pire correction depuis la gifle reçue en demi-finale de la Ligue des champions 2013 contre le Bayern Munich (4-0, 3-0).

Erreurs défensives grossières, inefficacité offensive patente, manque de contrôle dans le jeu... Pour son deuxième match de la saison, tout est allé de travers pour Barcelone, déjà sévèrement bousculé mardi soir lors d'une Supercoupe d'Europe remportée au forceps contre Séville (5-4 a.p.).

Certes, le Barça a clairement manqué de fraîcheur après cette folle débauche d'énergie à Tbilissi en Géorgie... avec à la clé un éprouvant voyage retour.

Aduriz enfonce Barcelone

Mais les cinq changements opérés par l'entraîneur Luis Enrique au coup d'envoi ont apporté plus de désorganisation que de sang neuf, en particulier en défense où le pressing basque a considérablement gêné les sorties de balle catalanes.

Ainsi, sur un ballon anodin juste devant sa surface, Ter Stegen a raté son dégagement de la tête. Dans le rond central, Mikel San José a aussitôt expédié une demi-volée tendue de près de 50 mètres jusque dans la cage barcelonaise (13e) !

De quoi enflammer San Mames et étourdir le Barça, incapable d'adresser la moindre frappe pendant les 45 premières minutes jusqu'à un joli coup franc (45e+1) de Lionel Messi, lequel a été bien muselé tout au long du match.

Ses partenaires Suarez et Pedro n'ont pas été plus en réussite. L'Uruguayen s'est démené sans être récompensé et l'Espagnol aurait pu égaliser si sa frappe instantanée n'avait pas heurté la barre transversale (50e) au moment où le Barça semblait relever la tête.

Au lieu de quoi, l'Athletic a enfoncé le champion d'Europe 2015 avec un triplé d'Aduriz, à chaque fois entaché de lourdes erreurs défensives.

Sur un ballon bête perdu par Sergi Roberto, Sabin Merino a débordé et trouvé en retrait l'avant-centre basque, qui a marqué d'une tête placée (53e). Puis Aduriz a récidivé d'une demi-volée en pivot après un enchaînement de bourdes catalanes (62e), avant le coup de grâce sur un penalty évitable provoqué par Dani Alves (68e).

Même les entrées d'Andres Iniesta et d'Ivan Rakitic autour de l'heure de jeu n'ont pas rendu au Barça sa maîtrise habituelle, face à un Athletic courageux et solidaire.

Bref, voici les Basques tout proches de remporter leur premier trophée depuis 1984. Et voilà le Barça plongé dans les tréfonds du doute dès les premiers rendez-vous de cette nouvelle saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer