Le FC Barcelone sacré champion d'Espagne

Il s'agit du septième titre en l'espace de... (PHOTO CESAR MANSO, AFP)

Agrandir

Il s'agit du septième titre en l'espace de 10 ans pour le Barça.

PHOTO CESAR MANSO, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Lionel Messi, unique buteur contre l'Atletico Madrid (1-0), a offert dimanche au FC Barcelone son 23e titre de champion d'Espagne et le premier trophée majeur du club depuis 2013, posant la première pierre d'un possible triplé Liga-Coupe-Ligue des champions, comme en 2009.

Lionel Messi célèbre son but.... (PHOTO ANDREA COMAS, REUTERS) - image 1.0

Agrandir

Lionel Messi célèbre son but.

PHOTO ANDREA COMAS, REUTERS

Avec 93 points à l'issue de cette 37e et avant-dernière journée, le club catalan ne peut mathématiquement plus être rejoint par le Real Madrid (2e, 89 pts), vainqueur en vain de l'Espanyol Barcelone (4-1) avec un triplé de Cristiano Ronaldo.

Ce titre, le septième en l'espace de 10 ans pour le Barça, marque la reconquête d'une équipe annoncée en fin de cycle l'été dernier mais revenue au premier plan dans le sillage d'un Messi renaissant. Il fallait voir la joie du petit Argentin et de ses partenaires, bondissant en cercle au moment du coup de sifflet final.

Clin d'oeil de l'histoire, le Barça a été sacré sur la pelouse du champion sortant, l'Atletico, qui l'avait privé de la couronne nationale il y a un an jour pour jour au Camp Nou.

Même sans Luis Suarez, touché mardi aux ischio-jambiers, et même privé de deux possibles penalties en première période, le Barça ne s'est jamais affolé au stade Vicente-Calderon, à l'image d'une saison où il a brillé dans les moments-clés.

Messi supersonique

Le gardien Claudio Bravo, à la tête de la meilleure arrière-garde de Liga (19 buts encaissés), s'est montré déterminant, avec notamment une claquette splendide sur corner (8) ou une parade sur une frappe lointaine de Siqueira (87).

Et Lionel Messi, fer de lance de la deuxième meilleure attaque de Liga (108 buts) derrière celle du Real (111 buts), a encore été intenable, dans la lignée d'une année 2015 qui l'aura vu revenir à un niveau supersonique, digne d'un possible cinquième Ballon d'Or l'hiver prochain.

L'Argentin a dribblé, percuté, multiplié les petits ponts ou les contrôles orientés déroutants... À l'heure de jeu, il a fini par trouver la faille: percée dans la surface, une-deux avec Pedro, et frappe croisée dans le petit filet opposé (65), son 41e but en Liga cette saison, synonyme de sacre pour le Barça.

C'est la première marche vers un fabuleux triplé blaugrana alors que le Barça s'apprête à disputer la finale de la Coupe du Roi devant l'Athletic Bilbao, le 30 mai, et surtout celle de la Ligue des champions contre la Juventus Turin le 6 juin. Aucun doute, Lionel Messi est prêt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer