Euro 2016: les Pays-Bas au bord de la crise

À 30 ans, le vétéran Wesley Sneijder (10)... (PHOTO MICHAEL KOOREN, REUTERS)

Agrandir

À 30 ans, le vétéran Wesley Sneijder (10) demeure un pilier des Oranje.

PHOTO MICHAEL KOOREN, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Benoît NOE
Agence France-Presse
AMSTERDAM

Les Pays-Bas, accrochés samedi à Amsterdam par la Turquie (1-1) ne sont plus que l'ombre de l'équipe qui avait pris la troisième place du Mondial 2014 en juillet dernier et se trouvent au bord de la crise de nerfs, alors que la qualification pour l'Euro 2016 est en danger.

Dans le groupe A dominé par la République tchèque (13 points) et l'Islande (12), les Oranje occupent la troisième place (7) devant la Turquie (5) et pourraient devoir passer par un barrage pour décrocher un billet pour la France.

Mais comment une équipe qui faisait peur à tout le monde il y a quelques mois à peine en est-elle arrivée là? Le sélectionneur Guus Hiddink, qui a succédé à Louis Van Gaal après le Mondial, est accusé de tous les maux au plat pays mais les joueurs ne sont pas épargnés non plus.

Dépendants de Robben et Van Persie

Blessés, les attaquants Arjen Robben (abdominaux) et Robin Van Persie (cheville) ont manqué à leur équipe. «La percussion de Robben aurait fait du bien face à des Turcs très regroupés», a dit l'ancien attaquant Pierre van Hooijdonk. Les ailiers Ibrahim Afellay et Memphis Depay n'ont pas réussi à déstabiliser la défense adverse. Il a fallu un tir dévié de Wesley Sneijder pour trouver l'ouverture à la 92e minute.

Changement de système

Les Pays-Bas de Louis van Gaal avaient bâti leurs succès brésiliens en misant sur la contre-attaque. Le prédécesseur de Guus Hiddink avait mis en place un système à cinq défenseurs avec pour consigne de laisser venir l'adversaire avant de miser sur la vitesse de Robben notamment en contre-attaque. Hiddink est revenu au 4-3-3 traditionnellement utilisé aux Pays-Bas, mais les derniers résultats montrent que Van Gaal avait peut-être de bonnes raisons d'y renoncer.

Défense friable

Depuis le début des qualifications, les Oranje éprouvent des difficultés à garder le «zéro». Six buts concédés en cinq matchs. La défense est pointée du doigt. «L'axe central ne fonctionne pas», estimait samedi l'ancien joueur, aujourd'hui consultant, Youri Mulder. Sur le but inscrit par le Turc Yilmaz, Stefan De Vrij et Bruno Martins Indi ont commis une erreur de marquage. «Manque de communication», a avoué De Vrij, le défenseur de la Lazio. En outre, les arrières latéraux Daley Blind et Gregory Van der Wiel ayant un tempérament offensif, ils ont parfois tendance à délaisser leurs tâches défensives, selon Van Hooijdonk.

Fin de cycle?

L'un des reproches faits à Hiddink est de ne pas renouveler un noyau qui, pour certains, arrive en fin de cycle. L'ancien sélectionneur Bert van Marwijk (finaliste avec les Oranje lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud) est le plus virulent à ce sujet: «Je suis surpris qu'Hiddink ait titularisé Nigel de Jong au détriment de Jordie Clasie qui pète le feu avec Feyenoord». Hiddink s'est justifié: «Privé de Robben, Vlaar, Van Persie et Strootman, il fallait tout de même laisser un peu d'expérience dans l'équipe». Pour les Néerlandais, il est peut-être inquiétant de constater que le joueur le plus en verve samedi fut le vétéran Wesley Sneijder (30 ans) et que l'équipe soit tellement dépendante d'élément comme Robben (31), Van Persie (31) ou Vlaar (30). Les jeunes sont-ils aussi talentueux que leurs aînés?

«Notre vrai niveau»

Journaliste vedette de la NOS (télévision publique néerlandaise), Jack van Gelder a posé la question à Wesley Sneijder samedi: «La troisième place du Mondial n'était-elle pas un mirage. Ne sommes-nous pas actuellement à notre vrai niveau?» Réponse du joueur: «C'est étrange. Je ne peux pas expliquer ce qui se passe».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer