Frank Klopas: «On peut les surprendre»

L'entraîneur de l'Impact, Frank Klopas, croit que son... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

L'entraîneur de l'Impact, Frank Klopas, croit que son équipe peut surprendre Pachuca, ce soir, avec sa vitesse.

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après deux semaines d'entraînement à Mexico, Frank Klopas et ses joueurs ont finalement découvert Pachuca, dimanche après-midi. Dans cette ville minière située au nord-est de la capitale, ils ont pu répéter leurs gammes pour la dernière fois, hier soir, lors d'une séance tenue à l'Estadio Hidalgo. La Presse a fait le point avec l'entraîneur montréalais, à quelques heures de ce match de quart de finale historique qui commencera à 22h, heure du Québec.

Q: Quel était l'état d'esprit dans le vestiaire au cours des derniers jours?

R: Cela fait déjà un bon moment que nous sommes là et tout le monde a très hâte à ce match. Après quasiment 17 jours au Mexique, les joueurs sont excités et cela va en grandissant au fur et à mesure que l'heure du match approche.

Q: La présaison a été particulièrement courte. Quels ont été les principaux défis? Êtes-vous satisfaits des résultats entrevus lors des derniers entraînements?

R: En soi, le principal défi était le manque de temps dans la préparation. Mais jusqu'ici, je suis content de ce que je vois. Nous sommes arrivés tôt au Mexique pour nous acclimater aux conditions et à l'altitude, en plus d'avoir disputé de bons matchs préparatoires. Il y a eu une progression à chaque rencontre même si, évidemment, on veut toujours avoir plus de temps pour disputer d'autres matchs. Aussi, tout le monde se sent bien physiquement, mais il n'y a rien que l'on puisse faire dans le cas de blessures comme celle subie par Andrés Romero [quadriceps].

Q: Qu'est-ce que la perte de Romero change dans le plan de match?

R: Pachuca est une équipe qui demande à ses deux arrières latéraux d'attaquer, et on souhaitait exploiter cet aspect-là. L'un de nos plans était de trouver nos milieux extérieurs pour qu'ils se retrouvent dans des situations de un contre un. Romero est un joueur qui excelle dans cette phase de jeu puisqu'il peut ensuite repiquer dans l'axe, créer des occasions pour les autres ou pour lui-même. Mais le bon côté des choses est que Dilly [Duka] est en bonne forme, puis il y a [Justin] Mapp, [Maxim] Tissot et [Blake] Smith. Romero était un joueur important dans l'équipe l'an dernier, mais cette année, nous avons de la profondeur à chaque poste. On verra après s'il sera disponible pour le match retour.

Q: Quel est le statut d'Hassoun Camara, qui a été blessé à une cheville durant le camp?

R: Il va mieux, il travaille fort et il dispute de bonnes séances d'entraînement. Mais le plus important, maintenant, est qu'il retrouve une condition physique adéquate pour jouer.

Q: En son absence, vous avez récemment utilisé Victor Cabrera sur le côté droit alors qu'il est davantage un défenseur central...

R: Nous avons aligné Cabrera et [Eric] Miller. Mais nous jouons à l'étranger et Cabrera est un très bon défenseur qui ferme bien l'espace, qui est bien dans les duels aériens et qui est efficace dans les situations à un contre un. Pachuca a justement beaucoup de vitesse dans les deux couloirs et nous savons que nous devons y répondre avec des gars capables de bien défendre. Cabrera possède cette mentalité, avant tout défensive, et il ne va pas compliquer les choses.

Q: Pachuca a remporté ses deux derniers matchs de championnat après un début de saison difficile. Qu'est-ce qui a changé dans leur jeu?

R: Avec le retour de certains jeunes joueurs comme [Erick] Gutiérrez ou [Hirving] Lozano et le remplacement d'Ariel Nahuelpán par German Cano, il y a maintenant une certaine constance dans leur alignement. Les choses ont cliqué. Dans le jeu, Pachuca est une équipe à qui il ne faut pas laisser beaucoup d'espace. Ils peuvent être très directs en s'appuyant sur la qualité de leur jeu de transition. Voilà leur force puisqu'ils possèdent beaucoup de joueurs rapides. Maintenant, il faudra voir si Jorge Daniel Hernandez, qui a pris un coup en fin de match, samedi, sera opérationnel. Mais, comme on a pu analyser plusieurs matchs, on sait le genre de changements qu'ils peuvent faire et ce que les remplaçants peuvent apporter. Je pense qu'ils vont aligner la meilleure équipe possible.

Q: À quel genre de début de match vous attendez-vous? Voudront-ils profiter du fait qu'il s'agit de votre premier match de la saison?

R: Ils ont toujours tendance à démarrer fort, à la maison. Non seulement ils sont directs, mais encore ils vont essayer d'imposer le tempo le plus rapide possible. Ils savent que nous sommes dans une position différente de la leur. Nous devrons être intelligents en possession et réduire leur espace. On sait qu'ils vont beaucoup attaquer, mais on peut aussi les surprendre, dans la profondeur, avec notre vitesse.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Philippe Cantin | Les deux clubs de Joey Saputo

    Philippe Cantin

    Les deux clubs de Joey Saputo

    Bon, l'adversaire n'était pas une puissance de la ligue, mais une victoire est une victoire. Et Joey Saputo est sûrement heureux du résultat. Le gain... »

  • Impact-Pachuca: à l'attaque, mais pas trop

    Patrick Leduc

    Impact-Pachuca: à l'attaque, mais pas trop

    L'Impact de Montréal a une mission claire dans le cadre du match aller de la ronde quart de finale l'opposant à Pachuca en Ligue des Champions: se... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer