Arsenal et Liverpool font match nul

Martin Skrtel a égalisé de la tête dans les... (PHOTO PHIL NOBLE, REUTERS)

Agrandir

Martin Skrtel a égalisé de la tête dans les arrêts de jeu.

PHOTO PHIL NOBLE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Arsenal, rejoint au score dans les dernières secondes à Liverpool dimanche (2-2), peut avoir des regrets alors que Chelsea doit gagner lundi à Stoke pour reprendre trois points d'avance sur Manchester City, vainqueur de Crystal Palace samedi (3-0).

Un an après l'humiliation reçue à Anfield (5-1), Arsenal a fait mieux cette fois avec ce match nul mais à 90 secondes près, ils auraient pu prendre trois points.

Gênés par le 3-4-2-1 de Liverpool en première période, les Gunners ont été menés au score juste avant la mi-temps sur un joli but de Philippe Coutinho (1-0, 45). Incapables de sortir de ballon ou de faire trois passes de suite, les Londoniens sont malgré tout revenus dans le match soixante secondes plus tard par Mathieu Debuchy sur un coup de pied arrêté (1-1, 45+2). La seconde période a été plus équilibrée, Arsenal a retrouvé un peu de son jeu et Olivier Giroud a inscrit son 4e but en 6 matchs de championnat depuis son retour de blessure (1-2, 65).

Arsène Wenger et ses joueurs se dirigeaient vers une victoire pas vraiment méritée mais qui aurait fait beaucoup de bien. Seulement, au bout de 9 minutes d'arrêts de jeu, Martin Skrtel a égalisé (2-2, 90+7) de la tête sur corner.

Wenger reste donc à 399 victoires de Premier League au compteur et les Gunners, 6e, ont manqué une belle opportunité de revenir à trois points de Manchester United. En effet, la contre-performance de MU, tenu en échec à Aston Villa samedi (1-1), a relancé la course à la 3e place. Après six victoires de suite en championnat, les Red Devils ont déçu avec une performance collective encore très moyenne. Ils voient néanmoins revenir West Ham (4e) à un point et Southampton (5e) à trois longueurs.

Chelsea joue gros

Les premiers continuent leur superbe saison avec une victoire facile sur Leicester (2-0) alors que les seconds ont enfin retrouvé le chemin du succès après cinq défaites de suite en battant Everton (3-0) qui continue sa saison yo-yo.

Lundi, Chelsea joue gros. Il y a encore trois semaines, les Blues se promenaient en tête de la Premier League avec neuf points d'avance sur Manchester City. Ils étaient invaincus et avaient l'air invincibles. Et la machine s'est un peu enrayée avec un nul et une défaite lors de leurs deux derniers déplacements.

City est revenu à hauteur samedi en battant Crystal Palace (3-0). Sans attaquants puisque Sergio Agüero, Edin Dzeko et Stevan Jovetic sont tous blessés, les champions en titre ont mis 49 minutes avant de trouver l'ouverture par David Silva, auteur d'un doublé pour sa 200e apparition sous le maillot bleu ciel.

Manuel Pellegrini et ses hommes ont donc mis la pression sur Jose Mourinho et les siens avant leur déplacement compliqué à Stoke. Les Potters ont déjà fait notamment tomber Manchester City et Arsenal cette saison. Mourinho n'est pas content de jouer lundi, deux jours après City et quatre jours seulement avec la journée du Boxing Day où tout le monde sera de nouveau sur le pont.

Et pour éviter un mauvais cadeau de Noël anticipé, les Londoniens devront remporter la bataille physique que leur imposera Stoke.

Enfin, dimanche, dans l'un des derbies les plus chauds d'Angleterre, Sunderland s'est encore imposé sur la pelouse de son voisin honni Newcastle (1-0) grâce à un but en fin de match d'Adam Johnson. C'est la troisième défaite de suite des Magpies, après Arsenal et Tottenham et la pression s'intensifie de nouveau sur Alan Pardew.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer