Impact: Patrice Bernier signe un contrat de deux ans

Patrice Bernier et l'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas.... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Patrice Bernier et l'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTREAL

Le milieu de terrain Patrice Bernier a signé un nouveau contrat de deux ans avec l'Impact de Montréal.

Certain de vouloir poursuivre sa carrière, Bernier souhaitait le faire dans un environnement gagnant et il s'en est assuré auprès de la direction du club. Si son agent a eu des discussions avec d'autres équipes, son premier choix a toujours été l'Impact.

«Je voulais rester à la maison et continuer à bâtir ce qu'on a commencé en 2012 en MLS, a indiqué le Québécois. On a commencé les négociations dès que la saison s'est terminée. C'était important pour moi de savoir c'était quoi l'avenir pour l'Impact. En tant que compétiteur, moi, je sais qu'on a eu une mauvaise campagne en 2014, mais je veux gagner et je veux m'assurer que la vision que j'ai à court terme pour moi, mais aussi pour l'équipe, que ça concorde.

«On m'a expliqué le plan, la vision de l'équipe et les choses qui vont être mises en place. Je ne sais pas encore combien d'années je vais jouer, sans doute quelques-unes, mais je voulais m'assurer que je les jouerais au sein d'un club compétitif.»

«Je suis heureux que nous ayons finalisé une entente avec Patrice. J'étais confiant que nous allions y parvenir, a déclaré l'entraîneur-chef Frank Klopas. Nous voulions qu'il soit avec l'équipe en 2015, tout en lui permettant de terminer sa carrière à Montréal.»

L'amélioration de l'Impact - dernier en 2014 dans la MLS - est passée par le milieu de terrain avec la signature de l'ex-international italien Marco Donadel et de la sélection de Nigel Reo-Coker mercredi, au repêchage des joueurs disponibles. Son utilisation s'en trouvera-t-elle affectée?

«Je savais qu'on allait amener du renfort au milieu, a-t-il admis. L'important, c'est d'avoir plusieurs joueurs de qualité pour que les standards de l'équipe soient les plus élevés possibles. Moi, je suis un compétiteur, un gars qui performe, et on ne m'a jamais donné de garantie depuis que je joue pro, que ce soit une place assise ou sur le terrain.Tout ce que ça fait pour moi, c'est que ça me permet d'être au «top» régulièrement en étant entouré de joueurs d'un calibre que je considère similaire au mien.»

Dernier contrat?

Même s'il est âgé de 35 ans, Bernier n'est pas prêt à dire que ce contrat sera son dernier.

«Ça ne sert à rien de regarder trop loin. Je me sens très bien, donc je me sens apte à jouer un bout de temps, mais je ne veux pas m'aventurer sur mes intentions pour 2017 ou plus loin. Ce qui est important pour moi, c'est d'offrir de bonnes performances en 2015 et de retrouver les standards qui sont les miens et que j'ai pu démontrer ici deux saisons sur trois.»

Après avoir disputé trois saisons au début des années 2000 avec l'Impact, Bernier a évolué en Norvège, en Allemagne et au Danemark avant de revenir chez lui pour le passage du club en Major League Soccer, lors de la saison 2012.

En trois campagnes en MLS, Bernier a disputé 84 matchs, dont 73 à titre de partant, au cours desquels il a inscrit 13 buts et s'est fait complice de 19 autres.

En 2014, il a aide l'Impact à remporter un deuxième championnat canadien consécutif, enregistrant un but et deux passes décisives en quatre départs, puis a pris part à trois matchs, dont deux comme partant, en phase de groupes de la Ligue des Champions.

En 2013, Bernier a participé au Match des étoiles de la MLS contre l'A.S. Roma. Il a aussi été nommé joueur par excellence de l'Impact et joueur le plus impliqué avec la communauté en 2012.

Il est présentement au premier rang dans l'histoire de l'équipe en MLS avec neuf passes gagnantes et 10 buts sur penalty, au deuxième rang pour les buts et les matchs joués, au troisième rang pour les mentions d'aide et au quatrième rang pour les matchs débutés et les minutes.

Il a récemment dépassé Eduardo Sebrango au septième rang dans l'histoire du club pour les matchs disputés en saison régulière avec l'Impact (MLS et deuxième division) avec 157 matchs.

Au niveau international, Bernier a pris part à deux matchs amicaux avec l'équipe nationale canadienne en 2014, portant son total à 51 matchs en carrière, dont 38 départs. Il a franchi le plateau des 50 matchs avec la sélection canadienne contre la Jamaïque, le 9 septembre dernier à Toronto.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer