Le champion Manchester City déjà sous pression

La tâche du champion en titre Manchester City ne... (PHOTO LINDSEY PARNABY, ARCHIVES AFP)

Agrandir

La tâche du champion en titre Manchester City ne sera pas facile sur la pelouse de Newcastle, dimanche.

PHOTO LINDSEY PARNABY, ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
LONDRES

Manchester City, champion en titre, doit déjà réagir lors de la première journée, dimanche, une semaine après sa déroute face à Arsenal dans le Community Shield (3-0), mais la tâche ne sera pas facile sur la pelouse de Newcastle.

L'an passé, les Citizens avaient écrasé d'entrée les Magpies (4-0), mais cette saison le scénario est totalement différent. En 2013, la rencontre avait eu lieu à l'Etihad Stadium et Newcastle avait joué sans Yohan Cabaye, son meilleur joueur à l'époque.

Cette fois, City, privé de repères, ne semble pas prêt, à l'image d'un Yaya Touré inexistant le week-end dernier. Les bons Mondialistes (Kompany, Agüero, Zabaleta, Sagna) ont repris tard l'entraînement et ne seront pas au point physiquement. Défensivement, Joe Hart et ses partenaires ont montré des faiblesses inquiétantes cet été. Et Newcastle représente le piège parfait.

Alan Pardew a considérablement renforcé son équipe avec les arrivées notamment de Cabella, De Jong, Rivière, Janmaat et Colback. Après une décevante saison dernière, les Pies peuvent de nouveau prétendre au top 8. Avec le soutien d'un stade plein et de partisans excités par les nouvelles recrues, l'après-midi pourrait être très compliquée pour City.

Avant de voir ce que St James Park réserve au champion, son voisin mancunien donnera le coup d'envoi de la saison en début d'après-midi samedi. Le MU new look de Louis Van Gaal reçoit Swansea pour le début d'une nouvelle ère à Old Trafford.

Le paradoxe est que le chapitre LVG s'ouvrira avec quasiment le même effectif que celui de son prédécesseur malheureux David Moyes. Hormis les arrivées de Luke Shaw (blessé et absent) et d'Ander Herrera et les départs d'Evra, Vidic et Ferdinand, le technicien néerlandais a hérité d'un groupe inchangé. Pour l'instant, il devra se débrouiller avec ça et sans Robin Van Persie, blessé. Mais United a brillé en matches amicaux et le Swansea de Bafétimbi Gomis est un adversaire moyen, idéal pour commencer.

Depuis vingt-quatre heures, Crystal Palace ressemble également au visiteur parfait pour Arsenal. C'est en effet sans manageur que les Eagles se rendront à l'Emirates Stadium et si les Gunners se méfient, ils ne se font trop pas de soucis non plus. Libérés d'un poids après leur victoire en Cup l'an dernier, gonflés à bloc après leur triomphe lors du Community Shield, «boostés» par les arrivées d'Alexis Sanchez, de Debuchy et de Chambers et en pleine confiance, les hommes d'Arsène Wenger attaquent cette nouvelle saison avec beaucoup d'ambitions et d'espoirs.

L'espoir est aussi très présent à Anfield où Liverpool défiera son club filiale, Southampton, chez qui il est allé se servir cet été (Lovren, Lallana et Lambert). Après avoir échoué si près du titre l'an dernier, les Reds ont soif de revanche, même sans leur talisman Luis Suarez, parti sous d'autres cieux.

Enfin, Chelsea clôturera cette première journée lundi soir chez le promu Burnley. Une entrée en matière presque idéale, même à l'extérieur, pour la nouvelle machine de José Mourinho. Les Blues et leurs recrues bling-bling (Diego Costa, Courtois, Fabregas, Felipe Luis et Drogba) sont les favoris chez les bookmakers britanniques. À eux d'impressionner face à Burnley, histoire de bien rappeler à tout le monde qu'ils sont prêts à relever le défi.




la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer