Ligue des Champions: l'Impact réussit son entrée

Marco Di Vaio festoie avec son coéquipier Gorka... (Photo Graham Hughes, La Presse Canadienne)

Agrandir

Marco Di Vaio festoie avec son coéquipier Gorka Larrea après avoir marqué le premier et seul but de la rencontre.

Photo Graham Hughes, La Presse Canadienne

Sébastien Templier
La Presse

L'Impact de Montréal a réussi son entrée dans la Ligue des Champions. Sérieux et appliqué, le onze montréalais s'est rassuré hier soir en s'imposant logiquement au stade Saputo contre les Salvadoriens de CD FAS (1-0). Une production qui exige une confirmation en championnat.

Cette Ligue des Champions pourrait mettre un baume au coeur des amateurs de l'équipe montréalaise, tant la saison en MLS a été jusqu'ici complètement ratée. D'autant plus qu'hier soir, au-delà de la victoire, l'Impact a livré un bon match et s'est rassuré à certains égards. Et les trois premiers points pris dans cette compétition sont déjà un premier pas vers une qualification pour les quarts de finale.

Au coup d'envoi, l'entraîneur Frank Klopas avait choisi de laisser Patrice Bernier et Jack McInerney sur le banc de touche, remplacés respectivement par Gorka Larrea et Dilly Duka, la dernière recrue en date de l'Impact.

Organisé en 4-3-3, le onze montréalais avait de la difficulté à s'imposer au début du match, les Salvadoriens se montrant alors les plus entreprenants. Jusqu'à ce que l'inévitable Marco Di Vaio, seul dans la surface, voie sa frappe repoussée par le gardien Luis Contreras (13e minute) et que Andrés Romero sème ensuite la panique dans la défense latino-américaine (18e minute). À partir de cet instant, le match avait quelque peu changé de physionomie. Et la troisième occasion franche des Montréalais a été la bonne : Di Vaio reprenait victorieusement d'une tête croisée une très belle ouverture de Felipe adressée depuis le côté droit (21e).

Les deux équipes n'ont ensuite pas proposé grand-chose au cours de cette première période, l'Impact se contentant de gérer son avance (1-0) jusqu'à la pause sans trop de difficultés face à des adversaires particulièrement vifs et techniques.

Plus conquérants

Au retour des vestiaires, l'Impact donnait beaucoup plus de rythme à la rencontre. Felipe (47e), Romero (48e) et Duka (50e) avaient tour à tour l'occasion de creuser l'écart. Bien meilleurs à la récupération du ballon, plus justes techniquement et rapides en contre-attaque, les Montréalais se sont alors montrés plus séduisants et plus conquérants qu'en première période.

Mais l'embellie a été gâchée à la 72e minute lorsque Hassoun Camara a été expulsé pour avoir été cherché de manière un peu trop virulente le ballon dans les pieds de Raul Renderos. À 10 contre 11, le dernier quart d'heure est alors devenu plus délicat à gérer pour l'Impact. Klopas choisissait d'ailleurs de remplacer Felipe par le défenseur Wandrille Lefèvre. L'entraîneur montréalais était renvoyé aux vestiaires à son tour (80e) pour avoir trop contesté une décision du corps arbitral. Décidément...

Avec abnégation et sérieux, Montréal réussissait finalement à préserver son maigre avantage somme toute mérité.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer