Ignacio Piatti avec l'Impact: c'est enfin fait!

Ignacio Piatti devient le deuxième joueur désigné de... (Photo tirée du compte Twitter de l'Impact)

Agrandir

Ignacio Piatti devient le deuxième joueur désigné de l'Impact, après Marco Di Vaio.

Photo tirée du compte Twitter de l'Impact

Sébastien Templier
La Presse

Ce qui était jusqu'ici un secret de Polichinelle a été annoncé officiellement mercredi: l'Argentin Ignacio Piatti s'est engagé avec l'Impact de Montréal. Il sera à la disposition de l'entraîneur Frank Klopas le mois prochain.

Celui que l'on surnomme «Nacho» devient ainsi le deuxième joueur désigné de l'Impact, après Marco Di Vaio. En vertu de la politique de la MLS, aucun détail de l'entente liant les deux parties n'a été dévoilé. On sait cependant que le milieu de terrain offensif et meneur de jeu s'est engagé «à long terme», pour plus d'une saison et demie.

En vertu d'une entente avec l'Impact, l'Argentin de 29 ans est encore à la disposition de son club de San Lorenzo, qui dispute actuellement la Copa Libertadores, l'équivalent sud-américain de la Ligue des champions. San Lorenzo doit jouer la demi-finale aller et retour les 23 et 30 juillet contre les Boliviens de Bolivar. Si le club argentin atteint la finale, le match retour se jouera le 13 août.

Cette signature de Piatti sera entérinée à la réception de son certificat de transfert international et lorsque Montréal obtiendra l'exemption de la FIFA autorisant l'arrivée du joueur en MLS après la fermeture de la fenêtre des transferts internationaux, qui est le 8 août. Le joueur devra passer entre-temps la traditionnelle visite médicale.

«D'autres clubs s'intéressaient à lui»

Ignacio Piatti découvrira donc son nouveau club au mois d'août après un long processus de négociations.

«Ça fait plus d'un an, quand même, que je le suis beaucoup. On s'est rencontrés plusieurs fois. C'est un joueur que l'on voulait, un milieu offensif. La dernière année, il a été très important pour San Lorenzo. Plus ses performances étaient bonnes, plus ça devenait difficile pour nous. D'autres clubs s'intéressaient à lui», explique le directeur sportif de l'Impact, Nick De Santis.

Piatti était particulièrement convoité en début d'année après une très bonne saison 2013 avec San Lorenzo. L'Espagne, l'Italie et l'Europe de l'Est étaient alors des destinations possibles. Il a finalement opté pour l'Amérique du Nord et son championnat qu'il découvrira bientôt.

Il faut croire que De Santis et l'Impact ont eu des arguments de poids qui ne sont pas simplement financiers. Le joueur a beaucoup apprécié l'attention et l'intérêt que lui ont portés les dirigeants montréalais.

«On lui a montré qu'il allait être important pour notre club, commente De Santis. La qualité de vie à Montréal est un autre argument, tout comme l'évolution de la MLS. Il a également aimé la grande variété des origines des joueurs, des Sud-Américains, des Québécois, des Européens.»

À San Lorenzo, Piatti a pour habitude de jouer sur le côté gauche dans un système en 4-4-2, mais il peut également occuper le poste de meneur de jeu. Il sait être buteur et passeur décisif. Excellent dribleur, il est très adroit des deux pieds et il aime percuter et provoquer le danger dans la surface de réparation adverse.

Autant dire que son potentiel offensif pourrait s'avérer très utile au sein d'une équipe montréalaise qui est actuellement dans une phase de progression. Mais De Santis ne veut pas non plus mettre trop de pression sur son poulain.

«Il faut réaliser qu'il vient en août, dans une nouvelle ville, un nouveau club, un nouveau championnat. (...) On ne va pas lui mettre la pression dès cette année. Il peut nous aider cette année, oui. Mais il peut être une figure importante dans le futur.»

C'est ce que l'on appelle un investissement sportif à long terme.




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer