Impact: fond de revanche contre le Sporting

Jack McInerney pourrait commencer un deuxième match de... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jack McInerney pourrait commencer un deuxième match de suite, en pointe.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Que reste-t-il de l'élan que s'était procuré l'Impact avec sa victoire contre l'Union de Philadelphie (1 à 0) le 26 avril? Le gros test contre le Sporting Kansas City, cet après-midi au stade Saputo, aura valeur de réponse claire, même si une partie de ses bienfaits s'est peut-être envolée après le faux pas en championnat canadien. Car le déplacement du milieu de semaine à Edmonton n'a certainement pas été de nature à accroître la confiance d'un groupe qui cherche encore à s'accrocher à un élément positif, telle une série de victoires.

Depuis mercredi, l'Impact n'a, par contre, guère eu le temps de ruminer et d'étudier cet accroc albertain en profondeur. «Le fait d'être à la veille d'un match et de passer directement à la rencontre suivante a permis qu'il n'y ait pas de têtes basses», a révélé Wandrille Lefèvre au terme de l'unique entraînement entre le revers à Edmonton et le duel contre le Sporting.

Pour l'Impact, ce match contre les champions en titre est donc l'occasion de se remettre dans le bon sens de la marche. À cela s'ajoute le cruel souvenir de la large défaite (4 à 0) subie à Kansas City, le 19 avril. Après quelques bonnes contre-attaques en première mi-temps, l'Impact avait totalement explosé après l'heure de jeu et commis plusieurs erreurs coûteuses. Motivation et revanche, voilà deux mots qui étaient dans le vocabulaire des joueurs montréalais dont Jeb Brovsky, qui avait assisté au carnage depuis le banc. «J'espère bien que ce match est encore dans les esprits. Que ce soit dans une ligue du dimanche ou en MLS, personne n'aime perdre 4 à 0.»

Au moins, les Montréalais peuvent s'appuyer sur leur match contre Philadelphie. À défaut d'avoir été tranchants en phase de possession, ils avaient été dominés sans rompre. Évidemment, les armes offensives du Sporting sont autrement plus affûtées que celles de l'Union. «ll faut essayer de bâtir sur cette victoire obtenue contre Philadelphie par blanchissage, a résumé Frank Klopas. Il sera important de commencer le match avec confiance et d'être compétitif pendant 90 minutes.»

Vers une défense inédite

L'entraîneur montréalais devra obligatoirement repenser le côté droit de sa défense et la charnière centrale en raison de la suspension d'Hassoun Camara et du statut incertain de Matteo Ferrari, blessé. L'absence du Français est un réel coup dur contre un adversaire qui multiplie les centres et qui avait su exploiter la faiblesse montréalaise sur les remises en touche. «Hassoun nous apporte une qualité dans le jeu aérien, ce dont tu as toujours besoin, a rappelé Klopas. Il va nous manquer, mais cela donne une occasion à d'autres joueurs de jouer.»

Puisqu'il est peu probable de finalement revoir Nelson Rivas ou Adrián López, c'est Lefèvre qui devrait disputer ses premières minutes de la saison dans l'axe. «C'est une opportunité à prendre et que j'attends depuis le camp d'entraînement», a lancé le défenseur de 24 ans. Sur le côté droit, Brovsky est la meilleure option à la disposition de Klopas.

Marco Di Vaio n'a pas participé au dernier entraînement de la semaine, hier. L'Italien sera, tout comme Ferrari, réévalué avant la rencontre. Jack McInerney pourrait donc commencer un deuxième match de suite, en pointe.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer