Liverpool perd la tête, Chelsea redresse la sienne

Dejan Lovren (5) a marqué le but procurant... (PHOTO PHIL NOBLE, REUTERS)

Agrandir

Dejan Lovren (5) a marqué le but procurant la victoire à Southampton.

PHOTO PHIL NOBLE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Liverpool, surpris chez lui par Southampton (0-1), abandonne à la différence de buts la tête du championnat d'Angleterre à Chelsea, qui a laborieusement réagi contre Fulham (2-0).

Avant les Reds, tous les autres cadors étaient déjà passés à la moulinette à un moment où un autre et ils n'ont donc pas dérogé à la règle.

Personne pourtant ne pouvait imaginer que cela arrive à Anfield contre les Saints, aussi contents que surpris de monter à la 6e place, d'autant que Liverpool devait réagir après le nul à Swansea (2-2).

Avec ses dix points, l'équipe de Rodgers pourrait même quitter dès dimanche le podium, pour peu que Arsenal et Tottenham, ses plus proches poursuivants avant le coup d'envoi de la journée avec 9 unités, ne règlent leur compte à Stoke (9) et Cardiff (15) avant l'explosif derby mancunien en fin d'après-midi.

Chelsea, grâce à une victoire en trompe-l'oeil, s'empare donc provisoirement du fauteuil de leader, mais que cela a encore été compliqué pour les Blues lors du derby contre Fulham qui faisait suite à quatre matches d'affilée sans victoire.

Eto'o à la peine

Malgré les deux dernières défaites, contre Everton samedi et Bâle mercredi en C1, Mourinho, sous le feu des critiques à Stamford Bridge, n'a pas changé d'un iota en titularisant pour la 3e fois un Eto'o à bout de souffle, placé en pointe devant Oscar.

Quant à Mata, élu deux fois de suite joueur de l'année par les partisans des Blues, il n'était même pas remplaçant.

«En ce moment, c'est Oscar mon N.10, je veux construire l'équipe comme ça. Les autres joueurs autour doivent s'adapter et apprendre à faire des choses qu'il ne faisaient pas avant», avait d'ailleurs martelé vendredi le Portugais en visant directement l'Espagnol.

Soutenu par son entraîneur, le meneur brésilien a lui inscrit un 2e but de la semaine (53) plus rentable que celui en Ligue des champions.

Avant cela, Fulham avait bien résisté. Ensuite, il a lâché prise comme depuis le début de saison (18) et Mikel en a profité (84).

À Anfield, le bourreau des Reds se nomme lui Lovren.

Non seulement son contact avec Sturridge proche de marquer n'a pas été sanctionné (35), mais en plus le Croate a marqué sur corner en surprenant ses gardes du corps dans une défense bien passive (53).

Malgré l'activité de Moses, Liverpool, qui va cruellement souffrir de l'absence de Coutinho, n'a timidement réagi qu'avec deux coups francs de Gerrard.

La revanche de Sessègnon

Le choix de Rodgers de titulariser quatre défenseurs axiaux, y compris pour la 2e fois consécutive Sakho dont les débuts sont décidément bien délicats, n'a finalement pas aidé son équipe: le gardien Mignolet a sans cesse été mis à contribution.

Dans les autres rencontres du jour, Newcastle (11), après deux victoires, a replongé à domicile (3-2) contre Hull (10), malgré les deux premiers buts de la saison pour Rémy.

Le spectacle était également au rendez-vous de West Ham-Everton (2-3).

En pleine réussite après leur victoire contre Chelsea la semaine passée, les Toffees, menés deux fois au score, ont poursuivi sur leur lancée avec deux buts dans les dix dernières minutes et continuent de jouer les trouble-fête puisqu'ils grimpent provisoirement à la 5e place.

Ils sont même désormais la dernière équipe invaincue du championnat.

C'est Lukaku, prêté par Chelsea, qui a inscrit le but vainqueur (85) face aux Hammers (14). De quoi se poser des questions du côté de Stamford Bridge, où l'attaque est actuellement en berne puisqu'un seul avant-centre, Torres, a déjà ouvert son compteur (contre Munich, en Supercoupe d'Europe, ndlr).

Enfin, Sessègnon, passé de Sunderland (20) à West Brom cet été dans des conditions houleuses, a pris sa revanche sur ses anciens coéquipiers des Black Cats en inscrivant le 1er des trois buts (3-2) de WBA (13) alors que Morgan Amalfitano, transféré de l'OM en fin de mercato, a débloqué son compteur (90).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer