Les médias boudent le Canadien

Le Canadien est devenu une équipe terne en... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Le Canadien est devenu une équipe terne en 2011-2012 et s'est contenté d'une fiche de 31-35-16.

Photo: André Pichette, La Presse

Partager

Certains s'émerveillent de la capacité des médias à parler de hockey alors qu'il n'y en a pas. Mais selon des chiffres qui seront dévoilés aujourd'hui, le lock-out dans la Ligue nationale a eu un impact important sur la place du Canadien dans les médias.

«Le Canadien connaît sa plus mauvaise année en terme de médiatisation depuis que l'on collige ce genre de données, au début des années 2000», révèle le président d'Influence Communication, Jean-François Dumas.

L'espace occupé par le Tricolore dans les médias a fondu comme neige au soleil en 2012. Les nouvelles entourant le CH représentaient 9,67% de l'actualité l'année dernière; elles n'en représentaient plus que 5,75% cette année, selon des données tirées du bilan annuel d'Influence Communication, publié aujourd'hui.

Il s'agit d'une chute beaucoup plus importante que lors du lock-out de la saison 2004-2005 alors que la part du Canadien dans l'actualité avait chuté de 25%. Jean-François Dumas et son équipe l'estiment cette année à 42%.

Cette baisse draconienne ne s'explique donc pas seulement pas le lock-out, mais aussi par les performances décevantes de l'équipe. «Ils ont vraiment mal joué en 2012!», rappelle M. Dumas.

Le Canadien est de surcroît devenu une équipe plutôt terne, selon lui. «Quand il y a des histoires croustillantes, ça fait vendre des billets et ça fait vendre de la copie, croit le président d'Influence Communication. Cette année, il ne s'est pas passé grand-chose. L'un des plus importants événements a été le premier anniversaire de la séquence sans but de Scott Gomez.»

Patrick Roy, roi de la couverture

La désaffection relative pour l'équipe de hockey se reflète aussi chez ses joueurs et les entraîneurs. Influence Communication dresse chaque année la liste des personnalités les plus médiatisées du Québec. Celle de 2011 comptait quatre membres du Canadien dans les 10 premiers: Jacques Martin, Carey Price, Max Pacioretty et P.K. Subban.

La liste de 2012 n'en compte aucun. Pour la première fois, la personnalité sportive la plus médiatisée n'est même pas membre du Tricolore. Il s'agit plutôt de Patrick Roy, qui, il est vrai, a reçu une bonne dose d'attention à cause de rumeurs l'envoyant... chez le Canadien. Roy arrive au 9e rang des personnalités les plus médiatisées en 2012.

Le sport en baisse

Le Canadien reste cependant le sujet dominant de la couverture sportive. L'année passée, il avait occupé 79% des nouvelles du sport. Sa présence est moindre cette année, avec une part de 63%.

Les autres sports n'ont cependant pas réussi à combler le vide laissé dans l'écosystème médiatique par la chute des nouvelles sur le CH. La part du sport dans l'ensemble de l'actualité a baissé sensiblement en 2012, et ce, en pleine année olympique.

«Le sport est habituellement tout le temps dans le top 3. Là, il arrive cinquième dans les priorités médiatiques, explique Jean-François Dumas. Le sport représentait 12,25% de l'actualité en 2011. Cette année, c'est 9,13%.»

___________________________________________

LE CANADIEN DANS LES MÉDIAS

42%: La place du Canadien dans les médias s'est dégonflée de 42% en 2012 par rapport à l'année précédente.

5,75%: Le Canadien a occupé 5,75% de l'information dans les journaux, à la télévision et à la radio cette année au Québec. Cette part était de 9,67% en 2011.

9e: Patrick Roy a été la personnalité sportive la plus médiatisée de 2012, se classant au 9e rang tous domaines confondus.

Source: Bilan 2012 d'Influence Communication

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer