Les derniers relents de David Fischer...

À ce jour, le choix du défenseur David... (Photo Chuck Stoody, archives PC)

Agrandir

À ce jour, le choix du défenseur David Fischer au 20e rang du repêchage de 2006 demeure le plus grand regret en carrière de Trevor Timmins.

Photo Chuck Stoody, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quatre recruteurs à temps partiel du Canadien ont été remerciés en début de semaine. Ils ont été invités à participer au repêchage à la fin du mois, mais ont poliment décliné.

Parmi eux, Pat Westrum avait une influence certaine malgré ses tâches plus limitées. Westrum se chargeait d'épier les écoles secondaires dans la région du Minnesota et d'autres parties du Midwest américain. En 2006, il avait fortement insisté pour que le Canadien repêche un garçon d'Apple Valley High qu'il connaissait personnellement, David Fischer. Westrum l'avait dirigé lors d'un camp d'entraînement dans la région quelques années plus tôt. Fischer venait de recevoir la distinction de «Mr. Hockey» remis au joueur d'école secondaire par excellence au Minnesota.

Trevor Timmins hésitait beaucoup entre Fischer et un certain Claude Giroux, des Olympiques de Gatineau. Giroux revenait de loin. Il n'avait jamais été repêché par une équipe junior canadienne et venait au 72e rang des meilleurs espoirs disponibles en janvier 2006. Fischer était classé 25e. Au final, Fischer se classait au 29e rang des meilleurs nord-américains, Giroux au 38e rang. En bref, on s'attendait à ce que les deux soient repêchés en deuxième ronde.

Westrum ne prenait évidemment pas la décision finale. Mais on devine son influence, étant donné sa proximité avec le garçon. Avant de se prononcer, au 16e rang, Bob Gainey s'est vu offrir par les Sharks leur choix au 20e rang, en plus de leur choix de deuxième ronde au 53e rang, pour avancer de quatre rangs. San Jose tenait au défenseur Ty Wishart. Trevor Timmins a recommandé à Gainey de faire l'échange. Fischer allait probablement être encore disponible au 20e rang et le choix supplémentaire allait probablement permettre au Canadien de mettre aussi la main sur Giroux.

Fischer a été choisi comme prévu au 20e rang. Puis, les Flyers de Philadelphie ont surpris une majorité d'observateurs en réclamant Giroux au 22rang. Le DG de l'époque, Bob Clarke, a eu un trou de mémoire sur l'estrade et a dû se tourner vers ses recruteurs pour qu'on lui rappelle le nom du jeune franco-ontarien...

Giroux est devenu une grande vedette dans la LNH. Fischer n'a même pas atteint la Ligue américaine. Du moins a-t-il disputé seulement deux matchs en 2012 avec les Aeros de Houston. Il vient de compléter une deuxième saison en Autriche, après quatre ans en Allemagne. Le Canadien n'a jamais mis Fischer sous contrat. Il a reçu de la Ligue nationale un choix compensatoire de deuxième ronde en 2011, au 50e rang pour cet espoir perdu. Bob Gainey a utilisé ce choix pour acquérir James Wisniewski, des Islanders de New York, en décembre 2010.

Wisniewski a été échangé après une moitié de saison aux Blue Jackets de Columbus contre un choix de cinquième ronde en 2012. Ce choix a permis au Canadien de mettre la main sur... Charles Hudon. À sa première saison complète dans la Ligue nationale l'an dernier, Hudon, 23 ans, a obtenu 30 points. Tout n'est pas perdu...

À ce jour, le choix de Fischer demeure le plus grand regret en carrière de Trevor Timmins. «En plus, mon coeur me disait de le choisir (Giroux), me confiait Timmins en entrevue il y a quelques années. Il était nez à nez sur nos listes avec le joueur que nous avons finalement repêché et nous avons hésité jusqu'au moment de quitter la table pour le podium. À cette époque, notre relève était faible en défense et nous croyions que David Fischer allait devenir un défenseur de calibre top 4. Claude était un petit ailier, il ne jouait pas encore au centre et il n'était pas un espoir très en vue. Au moins une équipe ne l'avait même pas sur sa liste! Nous étions convaincus qu'il serait encore disponible en deuxième ronde, mais les Flyers nous ont surpris. Fischer ne s'est pas développé comme prévu. Il a vécu des drames personnels et l'engagement n'y était peut-être pas.»

Avec ses deux choix de deuxième ronde, le Canadien s'est rabattu sur Ben Maxwell au 49e rang et sur le Québécois Mathieu Carle au 53e. Dommage. Milan Lucic était encore disponible au moment de choisir Maxwell, Artem Anisimov et Brad Marchand aussi après les trois premiers choix du CH. Un repêchage à oublier.

Westrum a eu plus de succès l'année suivante. Il a fortement recommandé un autre garçon d'une école secondaire de la région du Minnesota, Ryan McDonagh, de Cretin-Derham Hall. Malheureusement, McDonagh, comme la plupart le savent, a été échangé aux Rangers de New York par Gainey pour obtenir Scott Gomez et il est devenu le capitaine des Blue Shirts. Les succès de McDonagh lui ont sans doute permis de sauver son emploi après le fiasco Fischer.




la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer