LNH: reprise des négos, retour des médiateurs

Partager

Il y a une semaine, Gary Bettman affirmait que la présence de médiateurs ne pouvait pas contribuer à trouver une solution à l'épineux dossier du lock-out dans sa ligue. Moins de sept jours plus tard, le commissaire change d'idée.

Les médiateurs du Federal Mediation and Conciliation Service, engagés dans la médiation précédente entre les deux clans, seront donc de retour à la table, mercredi, lorsque les négociations reprendront entre la Ligue nationale de hockey et le syndicat des joueurs.

L'endroit choisi par les deux parties demeure inconnu. En effet, plusieurs intervenants n'ont pas aimé l'ambiance de cirque qui régnait la semaine dernière à New York, particulièrement à la conclusion (très théâtrale, doit-on le rappeler) des trois jours de discussions.

Les propriétaires de la LNH ne seront pas présents à la rencontre de mercredi. Chez les joueurs, le nombre d'intervenants devrait être moins élevé qu'à l'habitude. Et certainement moins élevé que la semaine dernière, quand une quinzaine de joueurs, dont Sidney Crosby et Brad Richards, ont choisi de se présenter.

Lundi, les dirigeants de la ligue ont décidé d'annuler les matchs qui étaient prévus jusqu'au 30 décembre. Entre les branches, on persiste néanmoins à croire que le paysage n'est pas si sombre et qu'il est toujours possible de sauver une saison d'environ 50 matchs.

La rencontre de mercredi sera la première en six jours entre les deux groupes.

«Nous n'avons pas de grandes attentes par rapport à cette réunion, a écrit Bill Daly, numéro deux de la LNH, dans un courriel envoyé mardi à La Presse. Mais nous sommes prêts à voir si quelque chose de bon peut se produire.»

Le retour des médiateurs est une avancée plutôt intéressante, puisque la LNH, Gary Bettman en tête, avait catégoriquement rejeté cette idée la semaine dernière à New York lors des trois jours de discussions. Le commissaire avait d'ailleurs été très clair à ce sujet lors de son point de presse, jeudi soir à Manhattan: «Si nous étions si près d'une entente, pourquoi devrions-nous avoir recours à la médiation?»

Mais le syndicat des joueurs a suggéré de nouveau le retour des médiateurs et, cette fois, les dirigeants de la ligue ont accepté. Les patrons de la LNH, eux, ont insisté pour que la rencontre de mercredi ait lieu dans un endroit secret, loin des caméras et des membres des médias. Le syndicat des joueurs ne s'y est pas opposé.

Les deux parties demeurent pour le moment incapables de s'entendre sur trois enjeux principaux: la durée de la prochaine convention collective, la durée des contrats accordés aux joueurs, ainsi que le rachat des contrats et les sommes placées en fiducie en rapport avec le plafond salarial.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer