Tourigny est impressionné par Hudon

Charles Hudon, attaquant des Saguenéens, a gravi les... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Charles Hudon, attaquant des Saguenéens, a gravi les échelons au sein d'Équipe Canada.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partager

La performance de Charles Hudon lundi soir contre les Russes lors du Super Défi Subway a confirmé tout le bien que pense André Tourigny de l'espoir du CH.

«Un vol du Canadien au repêchage», a confié le week-end dernier l'entraîneur adjoint de l'équipe nationale.

Non seulement l'attaquant des Saguenéens de Chicoutimi a-t-il la vitesse et les mains pour rivaliser avec les meilleurs hockeyeurs au monde, mais il en a aussi le cran et l'intelligence.

À moins d'un revirement inattendu, il devrait devenir le deuxième choix de cinquième ronde en deux ans à obtenir un poste avec l'équipe canadienne junior en prévision du Championnat mondial. Brendan Gallagher, aussi un choix du Canadien, a réussi l'exploit la saison dernière.

Hudon a surpris la plupart des observateurs en jouant un rôle de premier plan lors du Challenge Canada-Russie de quatre matchs au mois d'août, rencontres au cours desquelles il a marqué un but et obtenu deux passes.

À la surprise générale, il entrait dans les plans de Hockey Canada. Le spécialiste du hockey junior Brendan Ross l'a même qualifié de plus grande surprise de ce tournoi et lui a donné une note de A". Seulement quatre autres joueurs de la formation nationale ont reçu cette note: Mark Scheifele, Morgan Rielly, Ryan Murphy et Malcolm Subban, tous des choix de première ronde.

«On m'a donné un rôle limité au début de la compétition au mois d'août, a expliqué Hudon lundi. Je formais un trio strictement défensif avec Boone Jenner et Phillip Danault contre celui de [Nail] Yakupov. Mais je crois qu'on a surpris et ils nous ont donné plus de responsabilités par la suite. On dirait que je joue différemment avec l'équipe du Canada. Je me préoccupe davantage de mon jeu défensif. On s'arrange pour freiner le trio de Yakupov en zone neutre, et comme ils ont un style très offensif, ça nous permet d'obtenir des chances en contre-attaque.»

Lundi, Yakupov a marqué son but lors d'une rare présence au cours de laquelle Hudon n'était pas sur la patinoire.

Le jeune homme de 5'10 et 170 livres a obtenu 66 points en 59 matchs à Chicoutimi l'an dernier. Il a 19 points en 14 rencontres cette année, mais en comptait 16 en 10 avant de subir une commotion cérébrale, il y a quelques semaines.

«J'en suis complètement remis, dit-il. J'ai joué trois matchs avant le Super Défi Subway et je n'aurais pas affronté les Russes si je ne m'étais pas bien senti. Heureusement, je n'ai plus aucun symptôme.»

Hudon a été victime d'un coup de coude qui lui a valu des étourdissements pendant une dizaine de jours.

«J'avais aussi beaucoup de difficulté à me concentrer à l'école. C'est le genre de geste qui ne devrait pas être commis pendant un match. Je suis déçu, mais au moins, j'ai récupéré.»

Hudon attribue son envol à son travail l'été dernier avec le préparateur physique du Canadien, Pierre Allard.

«J'ai changé ma façon de m'entraîner avec Pierre, explique Hudon. Ç'a été difficile au début, parce que c'était un grand changement pour moi après avoir travaillé cinq ans avec Stéphane Dubé, mais ç'a été bénéfique au bout du compte. On a travaillé mon côté explosif. Je ne suis pas le joueur le plus costaud sur la glace, alors il faut que je sois plus puissant. J'ai fait beaucoup de départs rapides et des sprints. On a travaillé beaucoup le bas du corps sans négliger le haut du corps. J'ai vite senti un changement sur la glace, je l'ai remarqué dès mon premier entraînement avec Équipe Canada.»

La suite s'écrira au cours des prochains mois et des prochaines années.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer