Crosby et les Penguins écrasent les Predators 6-0

Les Penguins de Pittsburgh ont retrouvé le confort de leur domicile et le vent... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Pittsburgh

Les Penguins de Pittsburgh ont retrouvé le confort de leur domicile et le vent a tourné une fois de plus dans la finale de la Coupe Stanley.

> Le sommaire du match

Sidney Crosby a récolté trois aides et les Penguins ont chassé le gardien des Predators de Nashville Pekka Rinne en marquant trois fois en première période, en route vers une victoire de 6-0, jeudi, dans le cinquième match de la finale.

Malgré deux sévères défaites à Nashville, les Penguins mènent la série 3-2 et ne sont plus qu'à une victoire d'un cinquième titre de la coupe Stanley, un deuxième d'affilée.

«Nous nous attendons à affronter une équipe qui va jouer avec l'énergie du désespoir, a affirmé Crosby au sujet de la prochaine rencontre. Il n'y a rien d'assuré et nous avons encore du travail à faire.»

Justin Schultz, Bryan Rust et Evgeni Malkin ont touché la cible en première période pour les Penguins, tandis que Conor Sheary, Phil Kessel et Ron Hainsey ont creusé l'écart lors du deuxième vingt. Hainsey et Malkin ont également amassé une aide chacun tandis que Kessel en a récolté deux.

Matt Murray a repoussé 24 lancers lors de son deuxième blanchissage des séries. Il était de retour devant le filet des Penguins après avoir alloué huit buts sur 58 lancers au cours des rencontres no 3 et 4, remportées par les Predators.

Du côté des Predators, Rinne a cédé trois fois sur neuf lancers en première période avant de céder sa place à Juuse Saros, qui a cédé trois fois contre 15 tirs. Rinne a maintenant accordé 11 buts sur 45 lancers lors des trois parties disputées à Pittsburgh dans la série.

«Je ne sais pas si quiconque peut oublier rapidement un match comme celui-là, a admis l'entraîneur-chef des Predators, Peter Laviolette. Personne ne se sent bien en quittant l'aréna après une performance comme celle-là.»

Le match no 6 sera présenté dimanche, à Nashville.

Départ canon

Après avoir été neutralisés par Rinne dans un environnement hostile à Nashville, les Penguins ont rapidement donné le ton au cinquième match en ouvrant la marque après seulement 1:31 de jeu.

Crosby a lancé le bal en forçant les Predators à écoper une punition dès la première minute de jeu, quand il a coupé entre les défenseurs Roman Josi et Ryan Ellis avant d'atteindre le poteau à la droite de Rinne.

Pendant la supériorité numérique, Schultz a décoché un tir sur réception à la suite d'une passe de Crosby et la rondelle s'est faufilée entre les jambes de l'attaquant des Predators Austin Watson et Rinne avant d'aboutir dans l'objectif.

«Nous étions au sommet de notre forme ce soir, a reconnu Schultz. Nous avons appliqué nos principes et disputé du hockey rapide. Ç'a commencé avec notre bon début et nous avons continué de la bonne manière pendant le reste du match.»

Rust a creusé l'écart à 6:43. Kunitz l'a rejoint dans l'enclave après une entrée de zone et Rust a déjoué Rinne avec un tir du revers parfait.

Malkin a porté un dur coup aux Predators en ajoutant un troisième but avec 10,2 secondes à faire au premier vingt. Le grand Russe a touché la cible à l'aide d'un puissant lancer après une passe en retrait de Kessel.

Saros a pris la relève de Rinne au retour du vestiaire, mais les Penguins l'ont battu sur leur premier tir après 1:19 de jeu. Sheary a profité d'une remise parfaite de Crosby pour casser les reins des Predators.

Abattus, les Predators n'ont pas offert de moments de réjouissance à leurs partisans par la suite et Kessel et Hainsey en ont profité pour mettre fin à de longues disettes.

Kessel n'avait pas marqué à ses six dernières rencontres, tandis que le dernier but de Hainsey remontait au 18 avril, lors du quatrième match de la série de premier tour face aux Blue Jackets de Columbus.

Les Predators ont évacué une part de leur frustration en troisième période. Une mêlée a éclaté à mi-chemin de l'engagement et neuf punitions ont été distribuées sur cette séquence. Quelques échanges de politesse ont aussi eu lieu avec un peu plus de 30 secondes au cadran. L'attaquant des Predators Colton Sissons toutefois écopé une punition de match pour un coup de bâton au visage du défenseur Olli Maatta.

L'attaquant des Penguins Jake Guentzel a récolté une aide au cours du match et il a égalé un record de la LNH pour les points par une recrue lors d'un parcours en séries. Il partage le record de 21 points avec Dino Ciccarelli (en 1981 avec les North Stars du Minnesota) et Ville Leino (en 2010 avec les Flyers de Philadelphie).

Les Predators ont dû se passer des services d'Ellis pendant un peu moins des 40 dernières minutes. Ellis a semblé se blesser à une jambe tôt en deuxième période lors d'un contact avec l'attaquant des Penguins Patric Hornqvist.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer