Le Canada en finale de la Coupe du monde

En finale, les hommes de Mike Babcock affronteront... (PHOTO Nathan Denette, PC)

Agrandir

En finale, les hommes de Mike Babcock affronteront le vainqueur du duel de dimanche après-midi entre la Suède et l'Europe. La finale sera disputée sous un format 2 de 3.

PHOTO Nathan Denette, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) La Ligue nationale a dû avoir quelques sueurs froides, mais le cauchemar d'une finale 100 % européenne ne se concrétisera pas.

Sidney Crosby, Brad Marchand et Patrice Bergeron ont uni leurs efforts pour permettre au Canada de défaire la Russie 5-3, samedi soir, au Centre Air Canada, en demi-finale de la Coupe du monde.

En finale, les hommes de Mike Babcock affronteront le vainqueur du duel de dimanche après-midi entre la Suède et l'Europe. La finale sera disputée sous un format 2 de 3.

Carey Price a bloqué 31 tirs pour signer la victoire, dans laquelle il n'a toutefois pas été un acteur central. Le Canada a bombardé Sergei Bobrovsky de 47 tirs.

L'affaire d'un trio

Il a beaucoup été question de Bobrovsky dans les heures qui ont précédé le match, et le gardien russe a répondu aux attentes, du moins en première période. Criblé de 17 tirs, il s'est démené pour garder son équipe dans le match.

Crosby a été le seul à le battre, profitant d'une bourde de Dmitry Kulikov pour se présenter seul devant Bobrovsky. La feinte du 87 était magistrale.

À l'autre bout, les Russes ont eu beau profiter de deux avantages numériques, ils ont très peu menacé Price. Même que pendant la punition à Brent Burns, le meilleur joueur de la Russie a été... Bobrovsky! Il a affronté deux descentes à 2 contre 1 de suite, et a chaque fois résisté.

Les Russes ont retrouvé leurs repères en période médiane, prenant même l'avance grâce aux buts d'Evgeny Kuznetsov et de Nikita Kucherov.

Mais 72 secondes après le but de Kucherov, Marchand ramenait les deux équipes à égalité, bien alimenté par Sidney Crosby. 

C'était la deuxième fois de la Coupe du monde que les Canadiens se retrouvaient en arrière au pointage. La première fois, contre les États-Unis, ils avaient créé l'égalité... 89 secondes plus tard.

Après 40 minutes, c'était donc 2-2 au pointage, mais 33-15 Canada aux tirs au but.

On ouvre les vannes

On a d'abord cru que Bobrovsky continuerait à embêter le Canada. Dès la première minute, il sortait sa mitaine pour priver Marchand d'un but certain.

Mais l'attaquant des Bruins a pris sa revanche 22 secondes plus tard, battant son ennemi d'un tir que le gardien aimerait sans doute revoir. Corey Perry et John Tavares ont ensuite creusé l'écart pour concrétiser la victoire.

Artemi Panarin a marqué avec sept secondes à écouler, si bien que le but gagnant ira finalement à la fiche de Perry.

Avec ce gain, le Canada compte maintenant 14 victoires de suite dans les tournois dits «meilleurs contre meilleurs». Cette séquence inclut les quatre victoires à la Coupe du monde, les six victoires à Sotchi, et les quatre triomphes signés aux Jeux de Vancouver après la défaite aux mains des États-Unis au tour préliminaire.

La finale s'amorcera mardi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Russie 3 - Canada 5 (final)

    Clavardages

    Russie 3 - Canada 5 (final)

    Relisez le clavardage du match de demi-finale Canada-Russie à la Coupe du monde de hockey avec notre journaliste Jean-Philippe Arcand. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer