David Schlemko s'approche d'un retour

Blessé à une main, le défenseur David Schlemko n'a... (PHOTO JOHN HEFTI, ARCHIVES USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Blessé à une main, le défenseur David Schlemko n'a toujours pas joué un seul match dans l'uniforme du Canadien.

PHOTO JOHN HEFTI, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

La présence de Carey Price à l'entraînement, lundi, à Brossard, a relégué à l'arrière-plan celle d'un autre joueur moins en vue mais dont l'absence a également fait couler beaucoup d'encre, pour des motifs différents.

Pour la première fois en cinq semaines, David Schlemko a chaussé les patins et participé à une séance d'entraînement complète avec ses coéquipiers.

> Mathias Brunet: Une reconstruction... avec eux?

Victime d'une blessure à la main droite dès le premier jour du camp d'entraînement, Schlemko n'a toujours pas joué un seul match dans l'uniforme du Tricolore.

Lorsque le Canadien a fait état de cette blessure, on parlait d'une meurtrissure et d'une réévaluation quotidienne.

Schlemko a lui aussi effectué le voyage vers Dallas et Nashville, mais à l'écouter parler, il lui faudra attendre quelques jours encore avant d'étaler son savoir-faire.

L'entraîneur-chef Claude Julien a fait savoir qu'il n'est pas question de précipiter le retour de Schlemko et que celui-ci jouera quand il sera totalement rétabli de sa blessure.

«Je me sentais un peu rouillé et pas à 100%. Je porte un rembourrage additionnel à l'intérieur du gant, ce qui n'est pas très confortable, mais c'est à titre préventif. Il me faudra encore quelques entraînements et quand je serai prêt, je pourrai jouer», a déclaré Schlemko qui, au passage, a précisé qu'il a été blessé à l'intérieur de la main.

Schlemko n'a pris part qu'à une seule rencontre cette saison, celle du vendredi 13 octobre avec le Rocket de Laval. Le lendemain, alors que le Canadien s'apprêtait à affronter les Maple Leafs de Toronto, l'équipe l'a rapatrié à Montréal mais l'a gardé au rancart, après que Schlemko eut constaté que les choses ne s'étaient pas améliorées.

«C'était douloureux et je n'étais pas capable de faire le nécessaire pour accomplir mon travail, a-t-il expliqué au sujet de ce qu'il a ressenti los du match avec le Rocket. Je savais alors que je devais aller dans une autre direction, mais je ne m'attendais pas à ça. J'avais participé à un entraînement complet et tout allait très bien. Le lendemain, je suis allé à Laval en pensant que je jouerais (avec le Canadien) durant le week-end. J'étais pas mal mécontent.»

Le 18 octobre, Schlemko a été opéré pour retirer des fragments d'os dans sa main, et la durée de son absence avait été évaluée de trois à quatre semaines.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer