Les Capitals veulent «retrouver le plaisir de jouer»

Le gardien Braden Holtby et le défenseur Dmitry... (Photo Nick Wass, AP)

Agrandir

Le gardien Braden Holtby et le défenseur Dmitry Orlov.

Photo Nick Wass, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
WASHINGTON

Les joueurs des Capitals de Washington ont organisé une réunion dans leur vestiaire après avoir encaissé une deuxième défaite en autant de sorties face aux Penguins de Pittsburgh lors du deuxième tour des séries de la LNH.

Quelle a été la teneur des propos? «Ce n'est pas de vos affaires», a répondu Matt Niskanen. «Ça va rester entre nous», a insisté Alex Ovechkin. Même chose du côté de Justin Williams.

On peut donc assumer que le message du groupe de leaders de l'équipe n'était pas très positif.

«Ce sont des choses que certaines personnes avaient besoin d'exprimer et que d'autres avaient besoin d'entendre», a expliqué l'ailier T.J. Oshie.

Ce qui a été dit importera peu si les Capitals n'arrivent pas à gagner le match numéro 3, lundi à Pittsburgh. Seulement 18 des 87 équipes précédentes à avoir perdu les deux premiers matchs à domicile ont éventuellement remporté leur série. Seulement quatre équipes dans l'histoire de la LNH ont gagné une série après avoir accusé un retard de 3-0.

L'entraîneur-chef Barry Trotz ne croyait pas nécessaire d'avoir à confirmer que Braden Holtby serait devant le filet de l'équipe pour le troisième match. Trotz a chassé Holtby de son filet après qu'il eut accordé trois buts sur 14 tirs en deux périodes samedi. Il a été surpris d'être questionné sur l'identité de son gardien pour le prochain match lors d'une conférence téléphonique, dimanche.

«Oui, absolument, pourquoi aurais-je fait le contraire, a mentionné Trotz. Il est notre gardien numéro 1. Il sera à son poste lundi.»

Trotz a louangé la force mentale et a rappelé le palmarès du récipiendaire en titre du trophée Vézina, affirmant qu'il «fera la différence dans la série».

Holtby a accepté le blâme après la défaite dans le deuxième match face aux Penguins. Il est probablement le dernier des soucis de Trotz, alors que les Capitals ont multiplié les revirements et les erreurs qui ont permis aux Penguins d'accumuler les attaques en surnombre.

«Tout le monde est dans le même bateau, a rappelé Williams. Nous n'en faisons pas assez. Pour les battre, vous devez tout bien faire. Nous n'allons pas baisser les bras.»

Pour une équipe qui a la réputation d'être éliminée rapidement au printemps et qui n'a jamais franchi le deuxième tour pendant l'ère Ovechkin, on ressent un énorme sentiment d'urgence.

«Personne ici n'a besoin de leçon d'histoire, a mentionné Oshie. Tout le monde le sait, les partisans aussi. Nous devons prendre les choses en main et approcher le troisième match avec une meilleure attitude. Nous devons retrouver le sourire et avoir du plaisir à jouer au hockey.»

Dans le camp des Penguins, l'entraîneur-chef Mike Sullivan n'a pas fourni de mise à jour sur l'état de santé des attaquants Patric Hornqvist et Tom Kuhnhackl, qui n'ont pas terminé le deuxième match.

S'ils ne peuvent pas jouer lundi, Scott Wilson devrait être de retour dans la formation après avoir cédé sa place à Carl Hagelin, samedi. Carter Rowney pourrait aussi être appelé en renfort.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer